<< >> Up Title Contents

LA MUSIQUE

      .-.
.-.

     /   \           .-.                                 .-.           /
\

    /     \         /   \       .-.     _     .-.       /   \         /
\

/-------\-------/-----\-----/---\---/-\---/---\-----/-----\-------/-------\

            \     /       \   /     '-'   '-'     \   /       \
/

             \   /         '-'                     '-'         \
/

              '-'
'-'


Comme son nom l'indique, dans cette rubrique nous allons vous parler de tout ce qui peut vous aider à faire de la musique.

la serie d'articles qui suit a été realisée à partir de messages postés dans la conférence MIDI du reseau WIL

Si vous voulez participer à ces conferences connectez vous sur :

Big BROTHER : (1) 64.67.18.74 - accès V23 (*)

Welcome BBS : (1) 34.26.31.88 - accès V22bis minimum.

(*) il existe un accès V22bis ANSI.

LA NORME MIDI

QU'EST CE QUE LE MIDI

MIDI a ete invente pour que les instruments puissent converser. Puisqu'ils n'ont ni bouche ni oreilles,l'echange doit avoir lieu sous forme de signaux electriques d'un type ou d'un autre, qui sont envoyes le long de fils.

Les signaux MIDI sont sous formes de messages numeriques. Tant que tout marche bien,ils peuvent etres compris par les microcalculateurs places dans la machine receptrice. Le MIDI n'est pas a proprement parler un element materiel, c'est un accord entre les constructeurs sur ce que vont etre les mots de leur languages communs. Cet accord s'appelle la specification MIDI 1.0.

Parceque MIDI est un accord qui touche toute l'industrie, 2 equipements qui possedent le MIDI vont generalement communiquer d'une facon ou d'une autre, meme s'ils sont construit par des fabricants differents.

Les specifications MIDI definissent de nombreux types de messages differents.Il est important de realiser,que ce n'est pas simplement parce qu'un systeme est MIDI qu'il va comprendre automatiquement tous les messages que vous lui envoyer.

La plupart des systemes qui sont MIDI vont repondre à certains type de messges mais doivent ignorer les autres.MIDI inclut par exemple un message d'horloge, c'est tout à fait utile pour que des sequenceurs et des boites à rythmes restent synchronisees, mais ca n'a aucun sens pour la plupart des synthes.

Il y a plus : different systemes peuvent ne pas repondre aux memes messages de la meme facon. L'accord MIDI ne dicte pas aux constructeurs,sinon en terme generaux, ce qu'un systeme de reception va fa re quand il obtient un message particulier. C'est laisse à la discretion des gens qui concoivent les appareils. Par exemple, un controleur de lumiere MIDI ( le piano en arc de cercle de JM JARRE) peut repondre à un message de debut de note en allumant une lampe alors qu'un synthe repondra au meme message en jouant une note.

Si 2 synthes recoivent les memes messages de debut de note, chacun doit repondre en utilisant son propre generateur de sons. Donc, bien qu'ils jouent leurs notes en meme temps, les deux notes vont generalement sonner differement ( à part si 2 synthes identiques et avec les memes sons sont branches ensembles ).

Il n'y a rien dans dans le message de debut de note MIDI qui dise au synthetiseur recepteur à quoi doit ressembler la note jouee. (aucuns interets à faire jouer exactement la meme chose et au meme moment sur 2 ou plusieurs machines differentes )

La chose importante à comprendre est que les donnees MIDI NE SONT PAS DES SONS, MAIS SIMPLEMENT DES COMMANDES D'ORDININATEURS.

QUE FONT LES CANAUX MIDI ?

Si vous etes habitues à vous servir d'accords de guitare et d'autres types de signaux AudioElectriques,il peut parraitre bizarre que le MIDI permette à tout un tas un messages differents d'etre transmis sur le meme fil en meme temps, sans qu'ils interferent les uns avec les autres.

Mais les canaux MIDI ne sont pas tres differents des canaux de television. Tous les signaux de television traversent la meme atmosphere au meme moment - à moins que vous soyez cables, et dans ce cas ils voyagent sur le meme fil. Quand vous changez de canal sur votre poste de television, il regarde simplement à travers toute cette activite electronique pour trouver ce qui correspond, et il l'envoie sur l'ecran.

La specification MIDI definit 16 canaux differents. Donc un sequenceur, ou une autre source de donnees MIDI, peut envoyer des messages sur tous les canaux à la fois,et chaque systeme de reception va se brancher sur son propre canal et jouer un ensemble de note differentes.

Toutes les donnees MIDI ne sont pas reparties sur des canaux...MIDI definit 2 types de messages : CANAL et SYSTEME. Les messages CANAL (ils comprennent les notes, le pitch bend, les programs change, etc...) concernent directement le jeu musical et sont toujours envoyes sur un des seize canaux. Tout le reste tombe dans la categorie des messages Systeme, qui ne sont pas relatif à un canal. L'Horloge, le depart, l'arret et la relance des sequenceurs, et tout un tas de messages speciaux sont des messages Systeme.

QU'EST-CE QUE LA PROGRAMMATION DES SYNTHES.

Le processus de creation de nouveaux sons sur un synthetiseur s'appelle la programmation du synthe, et l'instrument qui vous laisse faire cela est programmable. Programmer un synthetiseur n'est pas tout à fait aussi difficile que de programmer un ordinateur. Et, à la difference d'un programe d'ordinateur qui peut faire tout un tas de surprises bizarres s'il n'est pas ecrit proprement, un programme de synthe ne peut rien provoquer de mysterieux ou d'imprevisible. Tout ce qui peut ce passer, et que, si vous n'etes pas un excellent programmeur ( c'est mon cas ), vous obtiendrez des sons que vous n'aimez pas, ou peut etre pas de son du tout.

Pour creer de nouveaux sons,tout ce que vous avez besoin de faire est d'entrer un certain nombre de nouvelles valeurs pour les differents parametres qui sont definis par votre synthetiseur. La signification des valeurs de parametres va changer suivant le type d'instrument que vous programmer, mais certains elements de base, tels que les envellopes, attaques, se trouvent sur la plupart des instruments.

Vous pouvez commencer à apprendre la programmation des synthes en faisant simplement des petits changements dans les sons qui sont livres avec votre instrument. On appekke ce procesus l'EDITION. Au fur et à mesure que vous en apprenez d'avantage sur ce que font les parametres, vous pouvez essayer de fabriquer des sons nouveaux à partir de rien. Ils peuvent etre des imitations realistes d'instrument accoustique, ou ne ressembler à rien de ce que l'on a deja entendu.

Les sons de synthes sont souvent appeles des PATCHES, parce qu'a une epoque, on devait les creer en branchant tout un tas de fils entre des modules avec des cables comme ceux que l'on peut utiliser sur des dispatches de console de mixage. Ils sont aussi appeles PRESETS car ils sont generalement stockes dans les memoires de l'instrument, ce qui permet de remettre en service tres rapidement des reglages precedents.

QU'EST CE QU'UN SEQUENCEUR ?

En ce qui concerne le travail avec des instruments MIDI, un sequenceur ressemble à un magnetophone qui n'a pas besoin de bande. Un Sequenceur est un systeme qui enregistre des donnees MIDI et qui les rejoue. Certains sequenceurs sont integres dans les synthes, certains arrivent sous forme de materiel separes et d'autres existent sous forme forme de logiciels pour un ordinateur. Quelle que soit leur apparence exterieure, ils font tous le meme genre de choses.

En plus d'enregistrer les donnees MIDI, les sequenceurs vous permettront d'editer les donnees de differentes facons. Par l'edition, vous pouvez corriger les fausses notes, rendre les notes existantes plus longues ou plus courtes, plus fortes ou plus douces, transposer un morceau entier dans une nouvelle cle, et faire des tas d'autres choses musialement utiles.

DIFFERENCE ENTRE L'ACCOUSTIQUE ET L'ECHANTILLONAGE

Que vous le croyiez ou non, la difference entre un instrument electronique et un autre ne sont pas la simplement pour vous faire depenser des sous. Il y a des tas de facons de fabriquer du son avec de l'electronique. On donne differents nom aux instruments, et ils ont differentes caracteristiques, suivant le systeme de production de sons qu'ils utilisent.

L'echantillonage et la synthese sont les deux categories principales, mais dans la categorie de la synthese elle meme, il y a 5 ou 6 technologies de base. Pour rendre les choses plus confuses, certains echantilloneurs peuvent generer des sons artificiels exactement comme un synthetiseur,alors que certains synthes ont des sons d'origine echantillonnes.

Dans un echantilloneur, le son qui est joue quand vous appuyer sur la touche est un enregistrement digital d'un son qui a commence sous une autre forme - par exemple un instrument accoustique joue est enregistre par un microphone. Ce son accoustique est ensuite echantillonne et le son est stocke dans la memoire de l'echantillonneur. En theorie un echantillonneur peut faire une reproduction exacte d'un son d'instrument accoustique, parce que le son qu'il joue etait au depart celui de l'instrument accoustique. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles echantillons ne sonnera pas aussi bien en pratique que l'on s'y attend en theorie. Par exemple, disons que vous echantillonnez une note de clarinette, et que vous la jouez sur le clavier. La clarinette va sonner exactement de la meme facon quelle que soit la touche jouee, parce que vous n'avez qu'un seul echantillon. Quand un joueur de clarinette joue une melodie, chaque note est legerement differente. Donc le joueur reel sonnera generalement beaucoup plus vivant que l'echantillonneur.

Dans un synthe,le son qui est joue peut etre etonnamment reconnaissable, mais ca n'est pas la restitution de quelque chose d'enregistre. En fait, le son est assemble ( synthetise) à aprtir de formes d'ondes simples qui sont manipulees et combinees de differentes facons. Pour compliquer les choses un peu plus, certains constructeurs annonceront qu'un synthetiseur produit des "timbres d'instruments accoustiques realistes". Et, bien sur,il sonne comme s'il jouait des echantillons, n'est-il pas ?

Mais continuons. Qu'est ce qu'une forme d'onde ?

Imaginezles formes d'ondes d'un synthe comme les ingredients d'une recette de cuisine. Pour faire un gateau, vous avez besoin d'un certain nombre de choses, en plus des ingredients : un four et du temps, par exemple. Mais le melange est ce qui va determiner le genre de gateau que vous aurez.

Les synthetiseurs comme les echantillonneurs vous laisseront creer vos propres sons. Il y a egalement d'autres instruments qui ne vont jouer que des sons etablis en usines.

VOIR CHAPITRE SUIVANT.

QU'EST CE QUE L ECHANTILLONAGE ?

Un echantilloneur est un instrument de musique qui fait des enregistrements numeriques (ce qu'on apelle des echantillons) de sons qui se trouvaient à l'origine, sous un autre etat (accoustique). Ces sons peuvent commencer sous forme de vibrations dans l'air, lesquelles sont recuperees par un micro et converties en signal electrique ( comme à la sortie d'un synthe ).

Dans les deux cas, ce signal est digere par l'echantillonneur, qui le convertit sous une forme qui permet sa restitution par ce meme echantillonneur. Le processus d'alimentation d'un echantillonneur par des sons et son enregistrement s'appelle l'echantillonage.

Tous les echantillonneurs stockent les sons dans une memoire digitale, donc une des questions capitales à se poser à propos d'un echantillonneur est : quelle est la taille de sa memoire ? Une autre question importante concerne la precision avec laquelle l'echantillonneur transcrit des signaux electriques ordinaires (analogiques) sous forme numerique et vice versa ?

Ce processus de conversion ressemble beaucoup à la prise d'une photo, sauf que vous photographiez du son à la place d'images visuelles. Utiliser un echantilloneur qui a un convertisseur Analogique/Digital mal concu, c'est un peu comme essayer de faire du portrait en vous mettant la figure contre la glace d'un photocopieur. Ce que vous obtiendrez peut etre reconnaissable, mais vous n'en ferez pas un poster.

Alors comme vous le voyez,la programmation c'est achement balaise et meme en achetant le plus beaux des synthes vous n'aurez pas encore le summum...

QU'EST CE QU'UNE BOITE A RYTHMES ?

Une boite à rythmes est un batteur dans une boite. Elle est plus facile à utiliser qu'un vrai batteur et mieux coordonnee, mais elle manque totalement d'imagination. Vous devez lui dire exactement ce que vous voulez qu'elle joue. La boite à rythmes typique a des echantillons numeriques pour un certains nombres de sons ( caisse claire, basse, tom,charleston etc..) qui y sont enregistres. Elle a egalement un sequenceur pour jouer des sons internes, de facon à ce que vous puissiez creer vos structures rythmiques et les enchainer pour faire des morceaux complets (Patterns).

Aujourd'hui, vous trouverez des boites à rythmes avec des tas de gadgets differents. Certaines ont des structures et des sons preenregistres, donc vous pouvez vous en servir sans savoir composer une rythmique. Certaines ont un echantillonneur, qui vous permet d'enregistrer votre bruit favori et de l'utiliser dans un morceau. Certaines ont un sequenceur MIDI incorpore. Certaines peuvent vous aider a recharger le camion apres le concert..Non excusez moi ca c'est le vrai batteur...

Quand une BAR est MIDI, vous pouvez ignorer sa capacite à enregistre des stuctures et vous servir simplement comme source de bruit, en jouant ces echantillons à partir d'un clavier MIDI ou d'un sequenceur.

COMMENT ACHETER SON PREMIER SYNTHE

EXAMINEZ VOS BESOINS
Rien ne peut remplacer l'experience pratique avec le materiel. Alors comment peut-on avoir suffisament d'experience pour pouvoir prendre des decisions d'achat intelligentes avant d'avoir du materiel ?.

Relire vos documentations et vos revus n'est pas contre indique. Si vous avez des amis qui possedent des instruments, allez les voir, appuyer sur quelques boutons, et posez des tas de questions. Voyez avec une ecole proche s'ils ont des classes de musique electronique avec du materiel recent. Essayer d'aller dans un magasin de musique en dehors des heures de coup de feu (comme tot le matin, ou pendant les heures de dejeuner), de facon à pouvoir parler aux vendeurs à un moment ou ils ne sont pas submerges. Il est possible de developper vos rapports avec des gens du departement claviers de votre magasin. Tentez de trouver quelqu'un qui comprend vos besoins, qui vous enverra meme sur un autre magasin si necessaire (On peut rever !!!!), plutot que d'essayer de vous poussez à prendre ce qu'ils ont en sur-stock cette semaine. De bons vendeurs vous aideront à examiner vos propres besoins, et n'essayeront pas de vous vendre quelque chose qui ne correspond pas à ce qu'il vous faut. Vous pouvez les aider en vous posant à vous memes des questions detaillees sur vos besoins avant d'aller les voir. Voulez vous un son piano realiste ? un clavier splitable ? Voulez vous etudier l'echantillonnage ? En quoi la programmation des synthes vous concerne t-elle?

Ne vous laisser jamais bousculer pour acheter un instrument la premiere fois que vous entrez dans un magasin, aussi tentant que cela puisse etre. Si c'est une bonne affaire, elle sera toujours la quand vous reviendrez d'etre alles le verifier chez les concurents. Un vendeur qui s'acharne à vous soutirer de l'argent avant que vous ne sortiez du magasin prend davantage en compte ses propres interets que les votres.

N'ACHETEZ PAS DES PROMESSES
C'est generalement une erreur de mettre de l'argent sur le comptoir si le materiel avec lequel vous comptez repartir en voiture n'est pas exactement celui qu'il vous faut. Le materiel comme le logiciel est couramment vendu avec de fabuleuses promesses concernant des mises à jour, des extensions memoires, des cartes additionnelles, et d'autres choses mirifiques qui ne sont pas encore disponibles. Nous vous recommandons de ne jamais faire de decisions d'achat basees sur ce genre de considerations. Si le materiel ne correspond pas à vos besoins aujourd'hui, il peut vous mettre dans la panade pendant des mois.

L'inverse est egalement vrai : quelque chose de nouveau et de mieux arrivera toujours trois mois apres que vous ayez englouti les economies de votre vie dans le Trucmuche 3000. Essayer de ne pas succomber à l'envie technologique; profitez de ce que vous avez.

Un synthe qui sonne bien ne devient pas automatiquement inutile des qu'un meilleur emerge. En plus, "mieux" est un concept glissant. Souvant poussee par la competition, une societe va elaguer un certain nombre des caracteristiques de programmation les moins evidentes pour offrir un nouveau modele plus sexy, à un prix inferieur. Est-ce que le D20 Roland est meilleur que le D50 parce q 'il est multitimbral et qu'il a un lecteur de disquettes ? Pas necessairement. Le D20 ne repond pas à l'aftertouch et il n'a pas de chorus et d'equalization incorpores.

Ce genre de tripotage de caracteristiques se produit à chaque fois que des constructeurs reorganisent leur technologie existante (et à peu pres 90 % des modeles actuellement sur le marche sont des reorganisations technologiques). Alors que la tendance generale pousse vers davantage de caracteristiques et de meilleurs sons à des prix inferieurs, vous pouvez accepter aussi le fait que vous n'aurez pas un son de qualite cristaline et une souplesse d'utilisation professionnelle pour 3000 frs. La qualite coute cher. Le probleme des promesses jamais realisees ne peut qu'empirer si vous achetez par correspondance. Alors que la majorite des firmes de ventes par correspondance ont une bonne reputation, certaines sont douteuses. Si vous n'avez jamais vu le produit ni entendu parler de la societe, leur envoyer un cheque c'est prendre un gros risque. Vous pouvez tres bien ne jamais rien recevoir d'autre que des promesses....Si vous avez deja essaye le produit dans un magasin de musique local, il vaut beaucoup mieux acheter la,meme si le prix est legerement plus eleve. Si la materiel devait s'averer inadapte ou defectueux, cela donnerait un lieu precis pour une reparation ou un remplacement. En plus l'argent supplementaire que vous allez depenser vous assurera que la prochaine fois que vous voudrez essayer un materiel avant de l'acheter, ou simplement poser des questions, le magasin vous fera bon acceuil. Considerez comme un investissement dans votre communaute locale, dans votre propre futur, et dans votre education.(ce vendeur sera beaucoup plus content de passer 10 minutes avec vous si vous etes un client payant et pas seulement un touriste de passage).

Acheter des sons par correspondance est une autre histoire. De nombreux jeux de sons ne sont disponibles qu'aupres de petites compagnies qui ne vendent que par correspondance.

Une autre forme de promesse c'est l'idee qui veut que, parce qu'un musicien que vous admirez se sert d'un materiel particulier, vous pourrez utiliser le meme son pour votre musique. Les professionnels ameliorent leur materiels avec un tas d'effets, et vous n'avez pas acces à toute cette panoplie quand vous demarez. D'autre part, il est courant que des pros fassent de la pub pour du materiel en echange de son utilisation gratuite. Ils peuvent mentionner un synthe particulier dans un interview et poser avec sur des photos, mais sur leur disques et dans leurs concerts ils peuvent jouer bien d'avantage sur d'autres systemes. Encore une autre forme de promesse : les specifications gonflees. Bien qu'il soit vrai qu'un meilleur equipement aura des meilleures caracteristiques, il est egalement vrai que vous entendrez beaucoup de jargon sans signification à propos de materiel inferieur.

A la base : si le son du materiel vous laisse froid, quelle importance peuvent avoir ses caracteristiques techniques ????

AIMEZ-VOUS LE SON ?
Chaque type d'instrument electronique a son propre caractere. Certains aiment les harmoniques claires de la technologie FM de Yamaha alors que d'autres preferent le caractere chaud des series analogiques Matrix de chez Oberheim, ou encore les formes d'ondes echantillonnees des hauts de gamme de chez Roland, Korg et Kawai. En jouant sur le materiel, demandez vous si le son vous excite vraiment. Si vous pensez faire de l'enregistrement, essayez d'avoir une demo dans une piece calme et faite attention aux bruits de fond. Si vous pensez jouer dans un orchestre, demandez si vous pouvez l'essayer avec le reste de l'orchestre, pour voir si ca passe bien et si ca sonne rond. La plupart des magasins n'aiment pas preter des instruments, mais certains acceptent de les louer, et peuvent meme deduire la location du prix d'achat. Perdre 200 frs en louant une immondice vaut beaucoup mieux que de perdre 6000 frs en l'achetant.

Jetez un coup d'oeil au manuel. A t-il ete ecrit par des gens qui comprenne vos besoins ? Ou ressemble t-il au travail d'un groupe de hamster curieusement geniaux ? Pour la plupart des instruments populaires, vous pourrez trouver des livres qui vous introduiront à leur programmation.

Meme si vous avez envie d'apprendre à programmer, vous pourrez trouver ca plus difficile que vous ne le pensiez. Cette discipline peut perdre rapidement de son attrait. Alors aimez vous les sons avec lesquels l'instrument est livre ? Y a t-il suffisament de varietes pour faire que ce seul instrument soit utilisable dans toute votre musique, ou n'y a t-il que quelques sons qui soient v aiment bons ? Y a t-il beaucoup de sons disponibles chez des troisiemes parties pour cet instrument ?

Si vous avez un ordinateur, vous pouvez aussi decouvrir si un logiciel d'edition ou de stockage est disponible et quel en est le prix. Ce type de produit va rendre le stockage et la programmation plus facile, mais il y a souvent un retard de plusieurs mois entre la livraison du nouvel instrument et l'apparition d'un logiciel qui le supporte.

Les effets incorpores peuvent faire beaucoup pour qu'un synthe ait un son chaud et satisfaisant : un avantage fondamental quand vous n'avez qu'un seul instrument. Mais il y a encore beaucoup d'instruments qui sonnent tres bien et qui n'ont pas d'effet incorpores. En fait, si vous ecoutez le son sec (sans effets) d'un synthe concu pour fonctionner avec ses effets incorpores et que vous compariez avec celui d'un autre clavier qui ne peut compter que sur ses oscillateurs et ses formes d'ondes parce qu'il n'a pas effets incorpores, vous pouvez decouvrir que c'est le synthe quui n'a pas d'effets qui sonne vraiment mieux. Donc si vous prevoyez d'acheter des unites d'effets externes, depenser de l'argent pour des effets incorpores (qui ne seront vraisemblablement pas d'aussi bonne qualite) peut ne pas etre la meilleure facon d'investir votre argent. D'un autre cote, si vous vous trouvez en train de faire un mix avec 3 synthes sur un seul systeme d'effets, il vaudra bien mieux qu'un ou deux des synthes aient des effets incorpores. Sinon, vous devrez passer tous les sons à travers la meme reverb, ce qui tend à produire un mix statique et palichon. Ce genre de mix, malheuresement, est tres caracteristique des arrangements qui sont entierement produits par un synthe "Workstation" unique et multiutilisation, un arrangement puissant sera en faveur des systemes musicaux modulaires bases sur des composants discrets. Un echantillonneur joue des enregistrements de sons alors que les synthes creent des simulations en se servant de methodes electroniques. Les echantillonneurs sont populaires, parce que tout le monde semble vouloir sonner comme un vrai piano, un choeur, ou un orchestre. Mais faire un bon job en echantillonnant vos propres sons et encore plus difficile que la programmation des synthes, donc pensez à vous renseigner sur la disponibilite,la qualite, et le prix des librairies de sons d'usines ou de troisieme partie. La plupart des gens qui achetent des echantillonneurs semblent ne se reposer que sur les disques de sons qu'ils achetent.

Une alternative de plus en plus populaire est le synthetiseur à table de formes d'ondes, qu'on appelle aussi "hybride". Il incorpore des echantillons de haute qualite venant d'instruments accoustiques, en meme temps que des formes d'ondes synthetiques, mais il ne vous permet pas de faire votre propre echantillonnage. De nombreux musiciens preferent les recreations realistes de sons acoustiques, mais c'est une erreur de penser que les synthes n'existent que pour imiter les instruments traditionnels. Un bon synthe doit offrir une grande variete de sons expressifs qui ne sont pas disponibles sur un echantillonneur. De la meme facon, les echantillonneurs feront des choses plus exotiques, des sons plus electroniques que ce dont la plupart des musiciens peuvent se douter.

Si vous possedez deja un instrument, nous vous recommandons que votre deuxieme achat soit d'un type different. Il n'y a generalement pas besoin de commencer avec 2 echantillonneurs ou 2 synthes FM. Un de chaque vous permettra de couvrir d'avantage de sons de base et de donner à votre musique un plus gros son.

L'equipement musical tend à ressembler aux cachous : on ne peut pas en manger qu'un seul. Il est sage, quand vous planifiez vos achats de prevoir une place pour des accessoires comme des pedales, des cables, et des cartouches de sons supplementaires. Et n'oubliez pas l'ampli et les Hauts parleurs.

QUEL EST VOTRE BUDGET ?
Certains claviers, concus pour l'utilisation chez soi, ont des haut-parleurs incorpores, mais bien que ces modeles puissent etres attrayants pour les debutants, vous pourre les trouver plus limites et plus difficiles à utiliser en tant que centre d'un systeme semi-pro plus vaste, si vos horizons s'elargissent. Les synthes ont des prix etablis en fonction de pretendues barrieres psychologiques qui donnent l'impression qu'un modele est plus cher ou plus accessible. Demandez à un vendeur quels autres instruments sont disponibles dans la meme gamme de prix, et comment ils se comparent en termes de caracteristiques. Posez la question à differents vendeurs, dans differentes boutiques.

Pour l'instant, la premiere gamme de synthes semble tourner aux alentours de 7000 frs pour un instrument avec un clavier, et 5000 frs pour un instrument en rack. Le deuxieme palier se situe aux alentours de 15000 frs et vous pouvez attendre à bien plus de caracteristiques et un meilleur son si vous passez à ce niveau. Beaucoup d'echantillonneurs naviguent aux alentours de 30000 frs. Cela peut paraitre beaucoup d'argent, mais souvenez vous, il y a 10 ans, le Prophet 5 se vendait 40000 frs. Il n'avait pas de clavier sensible à la velocite, pas de sequenceur incorpore, un total miraculeux de trois formes d'ondes (triangle,dents de scie et carre), et pas de Midi.

Certains instrument sont contruits avec des sequenceurs incorpores. Generalement ce genre d'instrument est Multitimbral, ce qui veut dire qu'ils peuvent jouer differents sons (solo de sax, piano et batterie par exemple) en meme temps. Ce peut etre particulierement valable pour votre premier instrument car vous pouvez ainsi apprendre l'arrangement et l'enregistrement de votre musqie sans avoir à depenser des tonnes d'argent en equipement.

QUI VEUT DES SEQUENCEURS ?
Le mot à la mode pour ces claviers qui font tout est Workstation. La plupart des synthes avec sequenceurs incorpore ont aussi des lecteurs de disquettes (sauf Korg M1) pour stocker les sequences, les sons, et d'autres types de donnees.

Si vous avez deja un ordinateur ou si vos plans à long terme en prevoient un, un synthe avec un sequenceur incorpore n'est pas necessairement le meilleur point de depart. Les sequenceurs de ces instruments, bien qu'ils soient parfaitement utilisables, ne sont pas aussi puissants que les sequenceurs sur ordinateurs ou l s sequenceurs haut de gamme en module. Et (comme les effets incorpores), puisque qu'une partie du prix de l'instrument va vers le sequenceur, il a ete moins investi dans les circuits de synthese eux memes. Pour le meme prix vous pouvez trouver un synthe qui sonne mieux sans qu'avec.

Tant que vous n'avez pas besoin d'un duplex pour empiler vos engins, vous vous en sortirez mieux pour vos sequences si vous gardez deux choses à l'esprit en achetant un synthe.

1 - L'utilisation Multitimbrale (la capacite à faire jouer differents sons en meme temps) est interessante.

2 - Plus un instrument a de voix mieux cela vaut.

IL Y A VOIX ET VOIX
Ne vous egarez pas dans les deux significations du mot "voix".Ici, nous l'utiliserons pour parler du chemin d'un signal audio En d'autres termes,un instrument à huit voix si vous pouvre jouer un maximum de huit touches sur le clavier en meme temps et entendre toutes les notes. Quand Yamaha et certains developpeurs de sons disent "voix", ils se referent à un type de sons particulier,tel qu'une voix de violon ou une voix de saxo. Dans ce sens, un synthe peut avoir soixante-quatre voix, ce que nous prefererons appeler "sons", "sonorites", "programmes", ou "patch". En memoire interne, pourtant, il n'est toujours capable que de jouer des accords de huit notes. Pour nous c'est un instrument à huit voix.

Si la principale utilisation de votre synthe doit se faire sur scene, l'utilisation multitimbrale peut ne pas avoir de sens. Il vaut mieux vous interresser à la rapiditer de changement de sons (c'est particulierement un probleme avec des echantillonneurs, qui doivent etre charges depuis un disque à chaque fois qu'on les allume, et qui ne peuvent contenir qu'une douzaine de sons à la fois dans leur memoire interne).

Les echantillonneurs les plus recents ont des disques durs incorpores ou des prises d'interface pour disque dur. (Un disque dur accelere enormement le temps de chargement mais augmente egalement le prix.) D'autres caracteristiques importantes pour le jeu de scene incluent le toucher du clavier lui-meme, la position de la molette ou de la manette de pitch, et meme l'aspect du materiel. Un sequenceur incorpore peut etre utilise sur scene, puisqu'il vous permet de fonctionner plus efficacement en tant qu'homme-orchestre. Ici aussi, le temps de chargement depuis le disque est important à considerer. Un clavier splittable, sur lequel on peut assigner differents sons pour les mains droite et gauche peut etre un gros avantage. Renseignez vous pour savoir si les deux cotes du split peuvent transmettre sur des canaux Midi separes. Cette caracteristique n'est pas essentielle mais elle est tres pratique si vous voulez aj uter à la moitie du clavier le son d'un module en rack.

RACKS MULTITIMBRAUX
Une fois que vous avez un clavier ou une autre interface de jeu, il se peut qu'il n'y ait aucune raison pour depenser encore de l'argent dans des piles de touches noires et blanches, à moins que vous jouiez sur scene et que vous vouliez etre capable de passer d'un synthe à un autre sans vous preocuper de l'installation Midi. Un rack multitimbral peut etre un deuxieme instruments tres rentable dans presque tous les cas. Peut-on acheter un module en rack comme premier instrument ? Nous avons vu des gens offrir ce genre de solution à des utilisateurs d'ordinateurs. L'idee veut que vous puissiez "jouer" en tapant votre musique sur votre ordinateur, puis entendre le resulta en faisant jouer l'unite en rack par le Midi. Bien qu'un synthe en rack soit surement plus utilisable avec un ordinateur que sans, nous sommes un peu dubitatifs. Entrer de la musique directement à partir d'un ordinateur est un peu trop lent pour etre vraiment amusant. A moins que vous n'ayez un handicap physique qui rende un clavier classique ou un autre controlleur Midi sans objet, nous vous recommandons d'acquerir quelque chose qui puisse vous amuser à jouer.

Un synthe en rack peut etre considere comme un expandeur pour un systeme de base, ou comme un partenaire pour certains types de controlleurs maitres Midi qui ne font pas de sons par eux memes.

REVES ET PORTEFEUILLE
Le business de la musique est bati sur des reves - Les reves des fans de stars et ussi les reves des musiciens qui veulent devenir des stars. Nous connaissons des gens qui ont depense des sommes astronomiques sur des systemes dont ils n'avaient pas la moindre idee de l'emploi, parce quils n'avaient pas la formation musicale suffisa te pour faire quoi que ce soit de creatif avec. La bouffee d'excitation se transforme en frustation ou en colere quand le musicien en herbe realise combien d'argent il a perdu. Alors nous vous suggerons definitivement de faire une evaluation realiste de vos talents musicaux et de vos but de carriere, et de faire vos achats de facon ordonnee et progressive au fur et à mesure que vos connaissances de la technologie et de ses applications s'approfondissent.

Definisez soignesement vos besoins courants. Meme si vous etes le prochain Jan Hammer, vous comprendrez beaucoup mieux comment choisir votre sequenceur haut de gamme apres avoir travailler avec un petit sequenceur incorpore pendant quelques mois, pour decouvrir quelles caracteristiques sont importantes pour votre musique. Et peut etre, apres avoir reflechi à tout cela, vous deciderez qu'il y a des compromis à faire entre vos reves et votre portefeuille. Par exemple, vous n'avez pas vraiment besoin d'un Synclavier ce mois-ci.

D'un autre cote, l'industrie de l'enregistrement est en pleine competition, et les meilleurs jobs vont souvent à ceux qui ont les bons sons, ce qui veut dire, l'equipement correct. Le fait de posseder un Synclavier peut vous ammener des contrats que vous n'auriez pas autrement - ou du moins le dit on. Autant de raisons de faire du shopping, de parler à d'autres gens et de lire des livres techniques et de nombreux tests et bancs d'essai de produits avant de vous lancer dans l'achat d'un instrument.

Il y a beaucoup de materiel interressant disponible. Si vous pouvez imaginer comment un materiel donne peut elargir vos horizons musicaux, notre conseil est de vous le procurer.

Sur ce...Bon Achat.

MYSTERES MULTITIMBRAUX

Au debut, le synthe courant ne faisait qu' un seul type de son à la fois. Seuls quelques-uns offraient des partages ou des couches au niveau du clavier, ce qui permettait à un seul instrument de faire deux types de sons. Aujourd'hui, de nombreux instruments, en particulier ceux avec des sequenceurs incorpores sont multitimbraux. Certains pourtant ne le sont pas. Quand vous ne savez pas, demandez : "Est-il multitimbral ?".

L'instrument multitimbral est un instrument qui peut generer plusieurs type de sons en meme temps, par exemple un son de basse dans le registre grave, un son de trompette dans le registre aigu, des accords de piano au milieu ainsi qu'une structure rythmique.

Dans ce cas, au moins deux des sons seront joues par un sequenceur incorpore quelconque. Certains instruments multitimbraux permettent à plus de deux sons d'etre actifs sur le clavier, mais certains pas. Le fonctionnement multitimbral est tres utile pour avoir davantage de lignes de musique indepandantes sur un seul synthe.

SIGNAUX AUDIOS / DONNEES NUMERIQUES

Rien n'aura de sens dans un instrument à clavier tant que vous n'aurez pas compris la difference entre les informations audio et les donnees numeriques (digitales). Les signaux audio sont la version electrique du son lui-meme. Un signal audio peut etre envoye dans un ampli. Quand vous l'ecoutez, il sonnera de facon lus ou moins musicale. Les donnees numeriques sont tout à fait une autre histoire. Elles consistent en des codes pour ordinateurs, et sonneront comme des gresillements si vous les ecoutez.

Certaines donnees contiennent des informations à propos des sons, peut etre des informations tres specifiques, mais vous ne pouvez quand meme pas les ecouter directement. Par exemple, les donnees Midi contiennent des commandes qui vont dire à un synthe qui les recoit de joue une note, mais la commande du jeu de note ne contient aucune information sur ce à quoi la note va ressembler. Le synthe recepteur repond à la commande en faisant la sorte de son pour laquelle il est couramment programme. De la meme facon,une commande de changement de programme Midi dit au synthe receveur :

"Passe sur le son numero 37." Les donnees Midi ne disent rien sur le son reel du programme 37. Le synthe recepteur va se brancher sur ce qu'il a en memoire à l'endroit du son numero 37.

Les donnees stockees dans les banques memoire d'un synthe lui disent comment faire un son particulier mais, à nouveau ces donnees ne sont pas du son. Chaque type d'instrument a sa propre methode pour faire des sons, mais les instructions valables pour un instrument n'auront generalement aucun sens pour un autre. Ce type de donnees peut etre envoye sur le reseau Midi dans un format de donnees special que l'on appelle System Exclusive. Un synthe de type Workstation avec un lecteur de disquettes peut savoir stocker des donnees de System Exclusive sur disque, mais la plupart du temps, la Workstation ne sera pas capable de comprendre des donnees et de les rejouer, mais seulement de les stockees. S'attendre à ce qu'un instrument Roland puisse faire des sons de type Yamaha, simplement parce qu'on vient de les charger à travers le Midi, ressemble beaucoup à esperer que votre frigo tonde votre pelouse.

Pour rendre les choses un peu plus confuse, certains signaux audio se trouvent sous forme de donnees digitales - bien que vous ne puissiez toujours pas les ecouter sans les passer dans un systeme qu'on appelle un convertisseur Digital / Analogique. Des donnees digitales peuvent etre stockees sur des disques d'ordinateurs. Certains instruments ont aussi une interface cassette, qui permet à un magneto-cassettes standard de fonctionner comme medium de stockage de donnees digitales. Attention, ne confondez pas ces cassettes de donnees speciales avec des enregistrements de sons. Nous avons entendu parler de gens qui essayaient de jouer des cassettes de leur morceaux favoris dans une boite à rythme, en s'imaginant que, d'une facon ou d'une autre, la boite à rythme pouvait recuperer les parties rythmiques des morceaux. C'est un parfait exemple de la confusion entre les donnees digitales et le son. Nous avons aussi entendu parler de gens qui connectent le Midi d'un instrument sur un autre et qui se demande pourquoi ils n'entendent pas le deuxieme instrument dans les hauts parleurs .

Comme nous venons de l'expliquer, les communications Midi ne contiennent aucunes informations audios. Si vous voulez ecouter quelque chose, vous devez connecter sa sortie audio à un systeme de hauts parleurs.

QUAND MIDI NE SONNE PLUS...

Avant toute chose, nous vous ferons l'offense, parce que c'est beaucoup moins rare que ce que l'on croit, de penser que vous n'avez pas lu les manuels. Nous suggerons donc fortement à l'apprenti sorcier qui vient de ruiner sa famille pour l'achat de son nouveau clavier ou de son sequenceur, de tourner quelques pages des kilos de documentation qui sont fournis avec. Si apres cet effort rien ne c'est ameliore et que vous n'avez pas decouvert ce qui vous bloque, vous pouvez reprendre ce texte à l'endroit ou vous l'avez laisse.

Premierement, cela irait presque sans dire, si n'avez qu'un instrument isole, une boite à rythmes, un clavier, ou un ordinateur, vos prises MIDI ne vont pas servir immediatement. MIDI veut dire interface digital pour instruments de musique (les anglais ecrivent evidement ca à l'envers !).

Une interface est quelque chose qui se met entre deux faces. Si vous n'avez pas deux faces, vous n'avez rien à mettre entre, et donc votre MIDI ne sert à rien. Ce n'est pas parce qu'il y a une prise MIDI In et une prise MIDI Out sur votre petit clavier isole que l'utilisation la plus evidente du MIDI consiste à brancher votre cable MIDI fourni avec l'appareil, entre ces deux prises.

Nous venons de vous dire que MIDI est une interface digitale (en francais pur : numerique), donc, meme s'il se trouve dans le grenier de votre grand pere un de ces miraculeux magnetophones (souvent allemands) equipes de prises qui ressemblent à vos prises MIDI, pensez qu'a l'epoque, personne ne connaissait le son digital, et le fait d'essayer des branchements entre ce magnetophone et votre clavier ne risque que de vous ammener à des desillusions silencieuses et longuettes. Et sur le magnetophone de Papi, les prises DIN (puisqu'il faut bien les appeler par leur nom) vont servir à transmettre un signal electrique dont la forme etait analogue au son qu'on voulait ecouter (c'est donc une technologie analogique). Avec le MIDI, vous n'envoyer que des commandes d'un ordinateur à un autre (parce qu'il faut bien vous persuader que tous les claviers que vous acheter avec des prises MIDI ne sont rien de moins que des ordinateurs deguises).

Donc,des commandes d'ordinateurs n'ont aucunes chance de provoquer un enregistrement particulier sur votre magnetophone, pas plus que les hurlements de Luis Mariano ne peuvent declencher autre choses qu'un eclat de rire sur votre clavier (si toutefois vous avez le son correspondant). Ces deux cas fondamentaux etant elimines, il nous reste la possibilite que vous ayez effectivement deux instruments MIDI differents et que rien ne se produise quand vous essayer d'obtenir une interaction entre ces deux choses. Nouvel affront : avez-vous vraiment allume vos deux appareils ?

LA GESTION DES COURANTS D'AIR DE MUSIQUE
Un peu de vocabulaire : In veut dire entree (en anglais, bien sur) et Out veut dire sortie.

Le fait que vous entriez la fiche dans la prise ne doit pas vous permettre d'etre fier de vous si vous avez branche au bout du meme cable le In du premier appareil et le In du second. Vous n'aurez pas beaucoup plus de succes si vous avez branche le Out du premier dans le Out du second. Pour obtenir quelque chose d'enthousiasment, de nouveau, il faudrait que le Out du premier soit branche sur le In du second et ce serait meme une bonne facon de commencer. Le fait de brancher un deuxieme cable entre le In du premier et le Out du second risque pour l'instant de vous poser plus de problemes que de vous aider. Donc, si vous l'avez deja fait, nous suggerons pour l'instant que vous retiriez le deuxieme cable. Si tant est que cela ne soit pas deja clair, quand on agit sur la machine sur laquelle le Out est branche, il faut s'attendre à voir sortir des informations MIDI par cette prise et qu'elles soient envoyees par le cable jusqu'au In du deuxieme appareil dans lequel elles vont entrer. Pendand que vous y etes, et si vous avez achete des cables douteux ou recupere des vielles choses,essyer donc de brancher un autre cable à la place du premier qui vous a servi à f ire l'essai, pour savoir si l'aphonie de votre systeme ne venait pas de la. (si ca fait deja cinq heures que vous fixez vos cable d'un oeil chassieux pour voir sortir les informations MIDI dont on parle, laissez nous un message, on a des contrats avec la plupart des hopitaux...)

NOTA IMPORTANT
N'UTILISER QUE DES CABLES MIDI PREVUS A CET EFFET,

ET NON DES CABLES DE CHAINE HI-FI A LA NORME DIN.

PLUS D'ABONNE AU FOND DU CANAL
Maintenant, il va falloir etre plus specifique : quand on dit que votre MIDI ne marche pas, qu'est ce qui ne fonctionne pas, en fait ? Supposons au depart que ce que vous avez branche ensemble est un couple de claviers. Vous vous attendiez naivement à ce qu'en jouant une touche sur le clavier dont vous utilisez le MIDI Out vous entendiez egalement le son sur celui qui est branche par son MIDI In. Pourquoi ce deuxieme engin refuse t-il de faire du bruit ? Deja vous pourriez essayer de jouer sur le deuxieme clavier pour verifier que votre volume n'est pas à zero, que vos sorties d'ecoutes sont bien branchees. Mais si votre deuxieme appareil n'est qu'un expandeur (c'est à dire un clavier sans clavier...) il va vous falloir continuer à essayer avec votre montage d'origine puisque vous n'avez pas d'autres moyens de produire un son directement sur cette petite boite.

Essayer de raisonner par analogie avec le telephone. Vous telephonez dans un immeuble ou vous savez bien que se trouve un de vos copains, mais vous refusez obstinement de faire sonner le telephone du bon bureau, et cet imbecile ne vous repond pas. Peut etre est-ce le cas dans lequel vous vous trouvez. Il faut savoir que votre systeme MIDI qui est suppose emettre ses demandes de jeux de notes, se sert generalement d'un numero de telephone particulier pour le systeme recepteur. Au lieu de parler de numero de telephone, on parle de canal MIDI, de la meme facon que vous avez des canaux de television qui vous permettent de vous brancher sur un programme ou sur un autre. Si donc le clavier emetteur ne telephone pas à votre systeme recepteur en utilisant le bon numero de canal, cela peut expliquer que vous n'ayez pas de bruit du tout. Comment choisir des numeros de canaux ? Si vous venez d'acheter les deux machines, disons que vous n'avez probablement pas de chance, parce que d'habitude elles sortent d'usine toutes les deux branchees sur le canal 1 et il n'y a aucune raison pour que tout ca pose problemes.

Alors regarder rapidement dans le manuel des deux systemes pour savoir comment brancher le canal 1 en sortie sur la machine qui est supposee sortir, et le canal 1 en entree sur la machine qui est supposee entrer. Quand vous serez devenus des experts, vous pourrez meme essayer de brancher un autre canal que le 1 sur vos deux machines.

Si les canaux d'emission et de reception se correspondent et vous vous n'avez toujours pas de bruit, il est temps de reverifier les histoires de volumes et de son. Si vous avez selectionne du silence sur votre deuxieme systeme, meme joue tres fort, ca ne vous etourdira pas...

Juste pour vous immiscer un doute, sachez que le fait que les canaux se correspondent n'est pas la seule facon de faire que deux individus MIDI puissent se causer, mais c'est celle à laquelle nous nous arreterons pour aujourd'hui. S l'engin recepteur est un sequenceur et qu'apparement aucun enregistrement n'a lieu quand vous tapez, l'assignation des canaux peut encore etre mise en cause. Si le branchement est inverse et que vous essayez qu'un sequenceur envoie des notes à un clavier, une fois de plus, sur les pistes enregistrees, les numeros de canaux ne correspondent peut etre pas à ce qui est regle sur votre clavier. Meme punition : meme motif.

ET MAINTENANT : LA TOTALE
Supposons que vous ayez donne dans le snobisme, que votre clavier comporte une sortie boite à rythmes et que vous essayiez naivement de la synchroniser avec un de ces morceaux de demonstrations miraculeux qui trainent sur le sequenceur qui vous sert de source. Cette fois-ci, si tout se passe al, en ce qui concerne le declenchement de votre boite à rythmes, les canaux MIDI ne sont pas mis en cause. Les concepteurs du MIDI ont pense non moins naivement que le temps etait une denree commune à la totalite des systemes branches sur un reseau MIDI quelconque. Donc les signaux de l'horloge emis eventuellement sur un sequenceur ne sont pas envoyes sur un canal MIDI plutot qu'un autre, et la boite à rythme de votre clavier devrait les recevoir. Pour que cela ne se produise pas, deux causes sont envisagees. Premierement, il se peut que votre sequenceur n'emette pas d'horloge MIDI : replongez dans le manuel pour voir quels sont les modes de synchronisation et si celui que vous utiliser actuellement n'est pas un de ceux qui ne permettent pas de sortie d'horloge. La deuxieme cause, evidement, est que votre claviervavec sa boite à rythmes n'ecoute absolument pas les horloges qui lui viennent de l'exterieur et reste irremediablement introverti sur son horloge personnelle. Devinez quoi ??? Vous replongez dans le manuel de votre clavier pour voir comment faire pour que votre boite à rythmes integree soit capable de se synchroniser sur une externe. Au cas ou ces mots apparaissent dans votre manuel, le mode "maitre" est celui qui emet et le mode "esclave" est celui qui recoit.

Envisageons enfin l'un des cas les plus compliques : vous esperez pouvoir enregistrer les choses jouees sur un clavier dans un sequenceur externe (style petite boite noir ou gros ordinateur) et faire en sorte que votre sequenceur vous rejoue les morceaux sur votre merveilleux clavier, equipe qui plus est, de sa boite à rythmes. Cette fois-ci, puisqu'il faut que votre clavier puisse envoyer des informations au sequenceur et que ce dernier les renvoie au clavier, il va falloir installe vos deux cables dans les deux sens. Lorsque vous jouez sur votre clavier, pour que le sequenceur en tienne compte le moins du monde, il faut donc qu'il soit en mode enregistrement, et eventuellement s'il est sensible à ce genre de detail, que le canal que vous etes pret à enregistrer soit precisement celui que vous emettez sur votre clavier. Et meme dans ce cas le probleme n'est pas completement circonscrit. Votre clavier, quand vous en jouez, va probablement etre capable de vous faire entendre le son des notes que vous enfoncez. Le sequenceur a de son cote la possibilite de renvoyer les notes qu'il recoit à votre clavier pour etre sur qu'il les joue. En fonction de quoi des phenomenes bizarres peuvent se produire parce que vous essayez de jouer avec ce clavier-la deux fois plus de notes que ce qu'il est capable de faire. Bien que le manuel du constructeur vous indique seize voix de polyphonie, vous pouvez vous apercevoir eventuellement que vous avez perdu la moitie de vos seize voix. La encore, deux intervention possibles : une sur chaque systeme. Sur le clavier proprement dit, vous pouvez decouvrir dans le manuel comment le mettre en mode Local Off, c'est à dire qu'il ne jouera pas ce que vous decle chez sur ces touches, mais qu'il enverra simplement les informations à votre sequenceur et qu'il ne jouera que les notes qu'il recoit de ce dernier. L'action au niveau du sequenceur, serait, en laissant votre clavier en mode normal, de couper la sortie à l'enregistrement (eh oui, encore le manuel !). Si vous ne coupez pas le retour au niveau du sequenceur mais que vous coupez simplement le son au niveau de votre clavier, il peut encore y avoir des surprises, car le sequenceur est tout à fait capable de recevoir des donnees sur le canal numero 1 et de les renvoyer sur le canal numero 12. Si votre clavier refuse de recevoir les donnes sur le canal numero 12 : il n'y aura toujours pas de bruit.....

PRA-TI-QUONS !
L'amusant de toute cette histoire, c'est que de la meme facon que vos claviers sont regles generalement d'origine sur le canal 1, votre sequenceur est probablement obnubile par cette valeur de canaux, et vous ne devriez avoir aucun problemes à brancher toutes vos petites machines ensemble, pour peu que vous n'ayez pas triture ca dans tous les sens, histoire de vous faire l'agilite des doigts.

Il n'empeche que, comme vous le voyez, la mise en oeuvre du MIDI peut impliquer un certain nombre de choses à connaitre et un peu de pratique à trouver.

C'est desolant, mais c'est presque aussi difficile de brancher des claviers avec leurs gamelles associees par un reseau MIDI que de pouvoir jouer d'une guitare : pensez donc, il va falloir l'accorder.......

Musicalement.

PASCAL BRIZARD sysop de WELCOME BBS

INTRODUCTION AU DIRECT-TO-DISK (PART 1)

Article de DENIS BOUREZ

Remerciements à Marco Ramm, de Steinberg Cubase Audio, dont ses articles dans "Cubase Club" m'ont largement inspiré !

INTRODUCTION

Cette série de contributions vous propose une introduction au "Direct To Disk", c'est à dire l'enregistrement sonore numérique sur disque dur. Pour toute remarque ou complément d'informations, laissez un message dans cette conférence ou écrivez-moi un message privé.

QU'APPELLE-T-ON "ENREGISTREMENT NUMERIQUE" ?

Un enregistrement numérique est une conversion d'un signal électrique en données informatiques. La source sonore est "échantillonnée" à une certaine fréquence (par exemple 44,1 Khz. Dans ce dernier cas, une "image" de la source sonore est mise en mémoire 44.100 fois par seconde.)

Il faut savoir que la bande passante obtenue est limitée dans les hautes fréquences à la moitié de la fréquence d'échantillonnage. Une fréquence de 48 Khz donne une bande passante limitée à 24 Khz.

De nombreuses fréquences peuvent être utilisées par les appareils d'enregistrement numérique. Cependant certaines fréquences se sont imposées comme standards dans le grand-public :

- 32 Khz : radio numérique / TV satellite / magnétoscopes HiFi

- 44,1 Khz : compact-disk

- 48 Khz : cassette audio-numérique DAT.

La fréquence d'échantillonnage n'est pas le seul critère à prendre en compte. Il faut aussi considérer la résolution. Cette valeur détermine la finesse de l'analyse effectuée par l'enregistreur. Par exemple, si la résolution est de 8 bits (2 à la puissance 8), on obtient 256 valeurs possibles. Autrement dit, un système 44,1 Khz/8 bits analysera la source sonore 44.100 fois par seconde, et stockera le résultat dans une gamme de valeurs allant de 0 à 255. Un système 16 bits, par contre, permettra 65.536 valeurs.

Puisque le son est codé sous forme de données informatiques, il peut être ensuite stocké sur tout périphérique de stockage utilisé par les ordinateurs (disque dur, disque optique, CD-ROM, disquette...)

COMPARER L'ENREGISTREMENT ANALOGIQUE ET NUMERIQUE.

Il serait stupide de dire que l'enregistrement numérique surclasse de loin son ainé analogique. Comme dans beaucoup de domaines, tout est question de prix !

On peut malgré tout affirmer que les magnétophones analogiques bas ou moyenne gamme sont surclassés par les méthodes numériques (Direct-To- Disk, magnétos à bande numérique style ADAT and co)

En revanche, dans le domaine du haut de gamme, il est difficile d'éta- blir une hiérarchie. Cela devient plus une histoire de gouts !!!

Le Direct-To-Disk (abbréviation D2D) s'impose en revanche au niveau mécanique : aucune bande n'étant utilisée, aucune usure n'est à craindre, là où les systèmes comme le DAT ou l'ADAT sont particulière- ment vulnérables en raison de leur mécanique à tête rotative. (cf paragraphe suivant)

De plus, le D2D permet une foule de possibilités de manipulations de montage délicates à faire en analogique et souvent quasiment impossi- bles avec un seul enregistreur numérique à bande.

ENREGISTREMENT NUMERIQUE SUR BANDE.

Sur les magnétophones numériques courants (DAT, ADAT, DA-88...), les données échantillonnées sont enregistrées séquentiellement sur la bande magnétique. En raison de l'énorme quantité d'informations représentées par ces données, on utilise une mécanique à tête rota- tive - comme sur les magnétoscopes - pour augmenter la vitesse relative de rotation de la bande (facteur entre la vitesse réelle de défilement de la bande magnétique et la vitesse de rotation du tambour).

Ce système permet de stocker toutes les informations mais provoque une usure rapide du support magnétique.

Le DCC n'utilise pas de tête rotative, mais stocke les données "en ligne", comme sur une cassette audio. La vitesse de la bande ne permet pas de stocker toutes les informations audio. C'est pourquoi un circuit se charge de compresser ces données. Il en résulte une perte irremédiable de données avant enregistrement. Il en est de même pour le "Mini-Disk" de SONY qui n'utilise pas une bande magnétique mais un disque magnéto-optique.

Contrairement aux magnétos analogiques, il est presque impossible de faire du montage sur une bande numérique en coupant cette dernière. Le montage numérique doit faire appel à des techniques plus sophistiquées, tout comme dans le monde vidéo. Mais le D2D permet de passer outre cette limitation.

En tout cas ne vous risquez pas à essayer de couper une bande DAT ou celle de votre magnétoscope ! Non seulement le résultat serait désastreux mais vous risquez de plus d'endommager sérieusement les têtes de lecture !!!

INTRODUCTION AU DIRECT-TO-DISK (PART 2)

LE DIRECT-TO-DISC : MATERIEL NECESSAIRE

Mis à part un micro-ordinateur, le D2D nécessite un certain nombre d'éléments matériels. A commencer par des convertisseurs analogique -> numérique et vice-versa, qui se chargeront de convertir les signaux audios en données informatiques, puis de convertir ces données en signaux audios. D'autres composants sont également nécessaire, comme par exemple un DSP ("digital signal processor") pour gérer tout ça, et, bien entendu, un disque dur.

La plupart des micro-ordinateurs ne disposent pas de tels circuits. Il faudra donc leur adjoindre le matériel nécessaire, sous la forme de cartes d'extension (cartes DigiDesign sur Mac par exemple ) ou de boitiers externes (Le Yamaha CBX-D5 est un des plus célèbres...).

Les micros qui disposent de toutes les ressources nécessaires pour faire du D2D sont encore rares. On peut citer les (très regrettées) machines NeXT, le Falcon d'Atari ou les Mac "AV". Ces machines ne nécessitent aucun hardware supplémentaire pour enregistrer en D2D.

Les boitiers externes ont un avantage décisif sur les autres solutions : Le traitement audio n'est pas géré par le micro-ordinateur ce qui soulage ce dernier ! Ainsi un bon vieux 386 ou un 1040 ST sont capables de prouesses en D2D pourvus qu'ils soient équipés d'un CBX. En revanche, un Falcon 030 qui doit tout gérer en interne se montrera parfois un peu "poussif". Même remarque concernant les Mac peu puissants (microprocesseur 68030) équipés de cartes d'extension.

MOYENS DE STOCKAGE : DISQUES DUR AND CO...

Le moyen de stockage le plus sur, le plus performant et le plus répan- du reste le disque dur, la plupart du temps au standard SCSI (interface disponible en standard sur Mac, NeXT, sur le Falcon, et disponible en option sur les PC ou les ST).

Il est également possible d'utiliser les disques durs amovibles ou les disques magnéto-optiques mais leurs caractéristiques (temps d'accès et taux de transfert) les rendent bien moins performants que les disques durs traditionnels. Ces systèmes peuvent en revanche être utilisés en tant que sauvegarde. Il faut noter cependant que les performances des disques opto-magnétiques sont en constante amélioration et qu'ils seront bientot de sérieux conccurents pour les disques durs !

D'une manière générale, les disques durs fixes autorisent des systèmes de 8 pistes et plus, alors que les autres procédés ne dépassent que rarement 4 pistes.

BACK UP : LA SAUVEGARDE

Le D2D est extrèmement gourmand en place sur disque. Il faut compter 5 méga-octets environ pour enregistrer 1 minute en monophonie. Un disque de 500 Mo permet donc l'enregistrement de 100 minutes en mono, ou 50 minutes par piste en stéréo, ou encore 12 minutes et demi par piste si vous utilisez 8 pistes. Inutile de vous dire que vos disques durs vont vite être remplis !

Il faut donc disposer d'un moyen de sauvegarde de votre disque dur, qui vous permettra d'utiliser celui-ci "à l'infini"... Mis à part les moyens de sauvegarde classiques utilisés en informatiques (les streamers), voici d'autres solutions pour les accros du D2D :

Le système le plus pratique - et le plus onéreux - reste le disque opto-magnétique, qui vous permet de faire des backup de votre disque dur avec rapidité et sureté.

Vous pouvez aussi utiliser les disques durs amovibles de type "SyQuest" mais leur faible capacité (44, 88 ou 128 Mo) les limitent à de petites applications.

Bien entendu, n'espérez pas sauvegarder sur disquettes : ce serait beaucoup trop lent et ruineux !!!

Une dernière solution, qui est de loin la moins onéreuse, consiste à utiliser un lecteur DAT comme moyen de sauvegarde. La plupart des systèmes de D2D proposent une interface directe avec les DAT. Un logiciel spécifique se charge de sauvegarder les données audio présentes sur le disque dur vers une simple cassette DAT. Ce système est simple et très bon marché (une cassette DAT est beaucoup moins chère qu'un disque opto-numérique !) mais d'une lenteur désespérente, puisque la sauvegarde se fait à peu près en "temps réel" : la sau- vegarde de 500 Mo prendra 100 minutes ! Et il faudra de nouveau 100 minutes pour recharger ces données.

INTRODUCTION AU DIRECT-TO-DISK (PART 3)

LES NEWS

Avant de retourner dans le vif du sujet, plusieurs nouveautés ontfait leur apparition depuis la rédaction des deux premières parties.

Tout d'abord l'arrivée du PowerMac, Macintosh équipé du processeur PowerPC ouvre, de par sa puissance, de nouveaux débouchés au direct- to-disque, surtout en conjonction avec le traitement de l'image vidéo. Mais ne rêvons pas trop : la plateforme Macintohs, même "motorisée" en PowerPC n'est pas encore capable de se transformer en machine de production de clips audio/vidéo en temps réel !

Du côté du Falcon Atari, plusieurs nouveautés viennent apporter des pierres dans le jardin de ceux qui disaient que cette machine était "finie" : la version 2.0 de Cubase Audio (cf une contrib précédente) permet au Falcon - sans hardware supplémentaire - de gérer jusqu'à 16 pistes audio avec un disque dur rapide ! De plus, l'extension FA-8, de Steinberg, permet de disposer de 8 sorties séparées avec convertisseurs de qualité.

Du côté des D2D autonomes, le DR4 AKAI, machine déjà très réputée, est maintenant déclinée en une version 8 pistes, le DR8. Un très sérieux concurrent pour le CBX Yam, puisque les AKAI peuvent être utilisés sans l'apport d'un ordinateur, comme de véritables magné- tophones indépendants.

HISTOIRES DE PISTES

Sur un magnétophone analogique, la notion de piste est aisée à comprendre. Un magnétophone 24 pistes, par exemple, peut enregis- trer 24 signaux différents et les restituer simultanément. Chaque piste est indépendante. On aura par exemple un piste pour la voix "lead", une piste pour la basse, une pour la caisse claire... etc Chaque signal étant indépendant, la liaison de ces pistes enregis- trées vers les entrées d'une table de mixage permet de "mixer", c'est à dire de doser le niveau attribué à chaque piste (c'est une explication très simplifiée de cette géniale activité qu'est le mixage ! ;-)

Sur un D2D, on distingue le nombre de pistes enregistrables, le nombre RÉEL de pistes en sortie et le nombre de pistes virtuelles.

Les pistes enregistrables désignent le nombre de signaux que l'on peut envoyer simultanément au D2D en enregistrement. Un Falcon, par exemple, dispose d'une entrée stéréo : il est possible d'enre- gistrer un signal stéréo ou deux signaux mono simultanément. C'est également le cas pour la carte Audiomédia sur Macintosh ou le Yam CBX D5.

Le nombre réel de pistes détermine combien de signaux pourront être lus simultanément. Ce chiffre est en grande partie lié aux perfor- mances du disque dur en matière de vitesse de débit et de taux de transferts. Un Falcon peut lire jusqu'à 16 pistes simultanées, un CBX D5 ou la carte Audiomédia 4 pistes, Session 8 8 pistes.

Les pistes virtuelles sont des pistes sur lesquels on "pose" les différents échantillons. On peut avoir une grande quantité de pistes virtuelles, mais il est impossible de lire plus d'échantil- lons à la fois que le nombre de pistes du système. Par exemple, sur Cubase Audio sur Macintosh équipé d'une carte Audiomédia, on peut avoir jusqu'à 64 pistes virtuelles, mais seulement 4 échan- tillons pourront être lus en même temps. Si le Macintosh est équipé de 2 cartes Audiomédia, on a toujours 64 pistes virtuelles (limite de Cubase) mais 8 pistes réelles, si le système et le(s) disque(s) dur(s) le permettent.

Le système des pistes virtuelles permet d'organiser plus facile- ment ses enregistrements, mais ne permet en aucun cas de dépasser les limites physiques du système D2D.

Enfin il convient de prendre en compte le nombre de sorties audio. Si l'on reprend l'exemple de la carte AudioMedia, elle peut, nous l'avons vu, restituer 4 signaux simultanés, mais elle n'est équipée que de 2 sorties. Ces 4 signaux monophoniques devront donc être "routés" vers cette sortie stéréophonique.

Autre exemple : un Falcon sans hardware supplémentaire ne dispose lui aussi que d'une sortie stéréophonique qui constitue un goulet d'étranglement pour Cubase Audio qui gère 16 pistes simultanées. Il faut donc mixer ces 16 pistes sur cette unique sortie stéréo, ce qui empêche tout travail de détail sur la table de mixage. Le module FA-8 (voir plus haut) permet de palier à cet inconvénient.

COMMENT SONT ENREGISTRÉES LES DONNÉES SUR LE DISQUE DUR ?

Les données sont enregistrées sous formes de fichiers respectant l'organisation du système d'exploitation de la machine. C'est à dire que la partition utilisée contiendra des fichiers comme pour toutes autres applications sur l'ordinateur.

Le format de ces fichiers dépend du système et du logiciel utilisé... et pose ainsi un éternel problème : celui de la compa- tibilité des données. En effet, comment échanger des données sonores enregistrées sur Falcon avec Cubase Audio avec un Mac fonctionnant avec Studio Vision + Protools ? C'est un des (trop !) nombreux casses-têtes informatiques !!!

L'attitude de Steinberg avec Cubase Audio est à ce sujet exemplai- re, puisque quelle que soit la plateforme utilisée, Cubase sauve ses fichiers dans un seul unique format : le format AIFF. Ainsi des enregistrements effectués sur un IBM PC + Yamaha CBX D5 pourront être récupérés sur un Macintosh ou un Falcon équipés du même logiciel... Notons que le format AIFF est originaire du monde Macintosh.

DIVERS

DENIS BOUREZ

CUBASE AUDIO

Ah le "direct-to-disk"... Un vieux rêve... enfin réalisé depuis que j'ai échangé mon "vieux" Cubase 3 contre un Cubase Audio flambant neuf !

Dans ce message, je vais essayer de vous faire part de mes impressions sur la plateforme Falcon 030 + Cubase Audio et, pour les néophytes, vous expliquer les bases du "D2D" (abbréviation fort pratique de DIRECT TO DISK, bref rappel pour les plus endormis d'entre-vous !)

D2D, KEZAKO

Vous connaissez tous le sampling (échantillonage) : cela consiste à convertir un son analogique sous une forme numérique. C'est à dire transformer un signal électrique en un ensemble d'informations binaires, exploitables par un système informatique. Le sampler (échantillonneur) est un instrument de musique qui s'est démocratisé ces dernières années. On "entre" un signal dans le sampler, on échantillonne ce signal que l'on conserve en mémoire vive (RAM), on le triture dans tous les sens, on le rejoue à partir d'un clavier MIDI et on le sauvegarde sur disquette ou sur disque dur.

Le D2D est une extension de ce système. Au lieu de charger le son du disque dur vers la RAM pour ensuite le lire, un D2D lit le son au fûr et à mesure qu'il le charge à partir du disque. Imaginez un sampler avec 5 Mo de RAM et un disque dur de 500 Mo. S'il s'agit d'un échantillonneur "tout bête", vos sons échantillonnés ne pourront dépasser 1 minute en monophonie (environ !). S'il est capable de faire du D2D, C'est 100 minutes environ qui vous attendent...

Bien entendu, pour pouvoir faire du D2D, il faut le matériel nécessaire : un ordinateur ou un sampler qui en soit capable, équipé d'un bon disque dur rapide.

D2D, LES SYSTEMES ACTUELS

Plusieurs systèmes sont actuellement sur le marché. On trouve tout d'abord des appareils dédiés, autonomes, comme le 4 pistes D2D de chez Akaï. Avantage : c'est du "tout-en-un", d'où une facilité d'installation et d'utilisation. On trouve aussi des boitiers équipés de tout le nécessaire (DSP, disque dur, effets...) mais qui doivent être pilotés par un micro-ordinateur. C'est le cas du CBX-D5 Yamaha. Autre catégorie, les cartes d'extensions pour ordinateurs. Parmi les plus connues figurent les "Sound Tools" pour Macintosh, un des plus anciens systèmes, un des plus performants... et un des plus chers ! Enfin, dernière catégorie, les micro-ordinateurs disposant des ressources nécessaires pour faire du D2D. C'est le cas du Falcon 030, des Mac AV et du très regretté NeXT.

LE FALCON

est une machine formidable ! Depuis le temps que je voulais lancer ce "cri du coeur" sur le serveur, voilà c'est fait ! Les similitudes avec le ST sont nombreuses, avec toutes sortes d'améliorations. Et, surtout, quelques détails techniques qui font la différence... comme le fameux DSP Motorola 56001, géniale petite puce spécialisée dans le traitements des signaux numériques. C'est ce circuit qui rend le D2D possible.

Comparé aux ténors des PC (genre DX2 et Pentium...), le F030 soutient difficilement la comparaison : un 68030 à 16 Mhz, c'est bien peu... Et pourtant... C'est une machine rapide, agréable à utiliser, et qui, avec quelques softs judicieusement choisis, se transforme en une incroyable machine à "fabriquer" de la musique.

CUBASE AUDIO

... est une nouvelle version de Cubase. C'est INCROYABLE. Vous gérez 8 pistes audio de la même façon que vos pistes MIDI. Vous coupez, copiez, déplacez, dupliquez, décalez... des blocs audio pesant plusieurs méga-octets comme s'il s'agissait de quelques évenements MIDI. Bien sûr, le soft est un peu "poussif" comparé à Cubase 3, mais on le comprend aisément vue la quantité d'informations à gérer. Toujours grâce à ce bon DSP, vous disposez EN INTERNE d'une bonne réverb, dont vous pouvez automatiser les réglages (tout comme les faders et les pans... arghhhhh...). Si la réverb ne vous intéresse pas (si vous avez un multi-effet par exemple), remplacez la par le génial triple équaliseur paramétrique, lui aussi entièrement automatisable : à vous les effets spéciaux sur vos pistes de guitare...!

Finalement, le logiciel n'apporte que peu de commentaires : tout s'utilise comme dans les autres versions de Cubase, c'est à dire très simplement et intuitivement.

Au niveau "hardware" en revanche, il vaut mieux mettre le "paquet" : un disque dur SCSI/SCSI2 de grande capacité, et disposant d'un temps d'accès rapide (moins de 10 ms !). Prévoir aussi un atténuateur -6 dB pour l'entrée audio du Falcon. Enfin, je vous conseille de faire tourner le Falcon en monochrome, afin de décharger Cubase des lourdes tâches de gestion d'un écran couleur. Vous pouvez - comme moi - utiliser un logiciel dans le genre "Falcon Screen", qui vous permet de travailler confortablement en 800x600 mono sur un écran SVGA.

Et la qualité du son dans tout ça ?! Là je vous rassure tout de suite, c'est excellent, pour peu que vous ayez installé l'atténuateur -6 dB. Cubase Audio fonctionne en 44,1 Khz 16 bits, et la qualité du son me semble équivalente à celle du S1000, en tout loin devant les SoundBlasters, Mac ou ST... De plus, il est possible, via le port DSP, d'utiliser des convertisseurs externes plus performants que ceux du F030, pour gagner encore en qualité de signal.

Enfin, la fiabilité du soft me semble correcte, mais je me suis pris quand même quelques bombes dans la g... ! De plus, mon vieux disque dur a du mal à suivre, si bien que Cubase me balance des "HD too slow" régulièrement. Rien de bien méchant !

Pour terminer, voyons à peu près le prix d'une configuration :

          - Falcon 030 4 Mo sans disque dur : 4990 F

          - écran VGA                       : 2000 F
environ

          - Cubase Audio                    : 7000 F environ

          - un bon disque SCSI > 200 Mo     : 4000 F environ

 Soit un total de moins de 20.000 F TTC pour une configuration
complète audio-numérique 8 pistes + séquenceur midi.

DENIS BOUREZ

TRUCS ET ASTUCES

ROLAND D20

Petite astuce fort utile !!

Quelles sont belles les docs fournies avec les synthes...incompletes et parfois incomprehensibles...voici donc une nouvelle fonction qui n'apparait nul part..meme dans la doc en Anglais et qui vous permettra de connaitre la place disponible sur la disquette.

- Appuyer sur la touche " Data Transfert " (ecran=Disk Select avec Save et Load)

- Maintenir la touche "Stop" et appuyer sur la touche "Lower" (fonction Save et ecran= Disk Free Area 100% 77 tracks, avec une diquette neuve et formatee).

- Pour sortir appuyer sur la touche "Exit"

Voila,j'espere que cette astuce sera fort utile à tous les possesseurs et utilisateur de cette machine.

PASCAL BRIZARD, Sysop de WELCOME BBS.

SYNTHES

Les nouveaux synthés ouvrent de nouvelles portes. Pourquoi ? Parce que... :

Revenons un peu en arrière, pour faire le bilan des années 80 et du début de années 90 en matière de synthés.

A la fin des années 70, c'est la démocratisation du synthé analogique, avec des modèles comme le Korg Poly 800 ou les Juno de chez Roland. C'est également l'arrivée de l'interface MIDI, mais bon, c'est une autre histoire.

Le premier choc va venir au début des années 80, quand Yamaha, marque jusqu'alors plut"t discrète sur ce marché, annonce l'arrivée des premiers synthés "FM" : le DX-1 débarque à un prix hallucinant (plus cher que le VR-1 !) et c'est la révolution : la synthèse numérique - presque - pour tous, avec des possibilités sonores qui laissent loin derrière les synthés traditionnels. Et quand Yam présente le DX-7, à un prix réellement démocratique, ca devient le délire !!! A cette époque, il fallait attendre pour avoir son DX, sans cesse en rupture de stock.

Face au DX, rien de neuf : Roland sort ses JX, Korg ses DW... Y'a bien Casio qui innove un peu avec une nouvelle synthèse numérique (la distorsion de phase) générant des sons très intéressants, mais le succès ne sera pas au rendez-vous.

Le deuxième choc viendra plus progressivement, mais à la même époque : c'est l'arrivée en masse des samplers. Là c'est AKAI qui va tout raffler avec les S700, S900 puis, plus tard, le mythique S1000.

Troisième choc : Roland se rebiffe et sort le D-50 : un synthé numérique, dont les formes d'onde traditionnelles sont remplacées par des échantillons stockés en ROM. Notez bien que depuis le D-50, tous les synthés ou presque utilisent la même technologie. Améliorée certes, mais c'est tout !

Dernier choc : le Korg (racheté entre temps par Yam) M1 : pour moi c'est un D-50 en mieux. Le concept "workstation" s'applique difficilement à cette machine, vue l'absence de lecteur de disquettes et son séquenceur ridicule !

Depuis cette époque, rien n'a changé. Ou pire : même les plus originaux se sont rangés dans le camp des "lecteurs d'échantillons". Prenez le Yam SY-85 : rien de bien excitant quand même !!! A part quelques modèles qui se démarquent (WS, SY77/99 et j'en oublie) le monde du synthé en 93 est triste et monotone !

Premier coup de canon : Waldorf sort le "Wave" à presque 50.000 F. Un synthé MONSTRUEUX, qui hérite de la technologie des tables d'ondes des ancêtres (et couteux) PPG. Une machine d'une puissance diabolique, d'une ergonomie sans égale, qui renvoit les WS aux oubliettes ! Seul inconvénient : LE PRIX !!!

C'est pas fini : E-MU sort le Morpheus : prenez un Proteus, revoyez de A à Z la génération sonore à base d'échantillons, ajoutez-y de bons programmeurs, et vous obtenez une petite boîte DIABOLIQUE et pas trop chère (moins de 15000 F). Tables d'ondes, "morphing" entre deux sons (avec la molette de modulation par exemple vous transformez en temps réel un orgue en son de voix), des filtres REVOLUTIONNAIRES (3 dimensions, j'ai pas encore lu tout le banc d'essai...), un système de "modèles" sonores pour les filtres... Je sens que les américains vont vendre beaucoup de synthés en 94... Bon, et puis le coup du morphing, je sens que ca va rapidement devenir une option à la mode, et que tout le monde va nous "casser les bonbons" avec ça ! Wait & see...

Le quadrasynth : fait dans la démesure, avec une mémoire gigantesque, une polyphonie de 64 voies, un clavier 76 notes etc etc... Le plus notable dans cette machine, à mon avis, c'est sa sortie numérique directe pour l'ADAT, ce qui permet de ne plus passer par des convertisseurs D/A : le son numérique direct des générateurs du synthés jusqu'à la bande magnétique...

Le VL-1 : Fallait bien que Yam nous refasse le coup du DX : le VL est un appareil totalement révolutionnaire, hors de prix et qui risque de démoder tous les appareils actuels. Mis à part ça, je n'en sais pas beaucoup plus : le VL-1 est un synthé duophonique équipé d'un clavier 4 octaves avec un look rétro (ronce de noyer !). La synthèse utilisée est la synthèse par modèle physique, reconstituant en temps réel les caractéristiques physiques (acoustiques) d'un instrument. Les paramètres modifiables sont des paramètres PHYSIQUES : longueur d'un tuyau pour un orgue par exemple, et le VL recalcule tout ça pendant que vous jouez ! De plus, les possibilités d'édition sur le VL ne sont pas complètes, et avec un soft approprié (qui va sortir aussi !) ca devient du délire. J'ai hate d'entendre ça, hate de voir arriver le modèle polyphonique en fin d'année et surtout hate de voir des modèles moins chers ! Mais une chose m'a l'air sure : si c'est réellement à la hauteur de ce que l'on en dit, c'est la REVOLUTION !!!

Oberheim, le retour : Tom Oberheim prépare un nouveau synthé analogique modulaire, sous forme de cartes en rack. Ca devrait sortir bientot et ca a l'air géant !

Voilà donc les nouveautés du moment : une page de l'histoire de la synthèse sonore serait-elle en train d'être tournée ? Peut-être bien ! En tout cas va y'en avoir des synthés à essayer cette année !!!

Denis.

NUMERIQUE VS ANALOGIQUE

Musicalement.

DENIS BOUREZ,le Sysop de Big Brother

LE DEBAT SYNTHES ANALOGIQUES/SYNTHES NUMERIQUES

Le débat synthés analogiques/numériques est un faux débat, ou du moins un débat qui n'a plus lieu d'être.

Aujourd'hui tous les synthés produits - ou presque - sont numériques, si bien que les modèles analogiques se font bien rares... Cela peut paraître regrettable mais c'est (était) inévitable.

Les synthés modernes, du type KORG WS, YAMAHA SY99 par exemple, proposent une puissance dont on ne rêvait même pas il y a quinze ans... Avant de rabacher que les synthés analogiques sont "mieux", faut se rappeler un peu ce qu'était le synthé analogique "type" : un MiniMoog, c'est simplement un oscillateur avec une poignée de formes d'ondes, un filtre et un VCA. C'est un instrument dont la qualité sonore est légendaire, que l'on cherche par ailleurs à imiter au même titre qu'un instrument acoustique, mais ca n'a strictement rien à voir avec une machine moderne, dont la puissance, la polyvalence et l'étendue de la palette sonore sont tout autres.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'il est stupide de vouloir créer une guerre analogique/numérique. Le plus intéressant, à mon avis, est d'utiliser des synthés numériques multitimbraux - c'est à dire capables de générer plusieurs sons à la fois - comme synthés "maîtres", et d'avoir à côté une panoplie de vieux synthés que l'on exploite au grés de ses envies... Du style "Tiens là, je verrais bien un petit son de DX..." ou encore "Je vais utiliser le JUPITER pour la basse" etc etc etc

Je ne pense pas que la différenciation entre les synthés concerne le fait qu'ils soient numériques ou non, mais surtout qu'ils soient polyvalents ou pas ; pour moi, un synthé polyvalent, c'est un WS, SY77 and co, D70 ou ses "descendants". Des machines suffisament universelles pour couvrir une grande plage de besoins. Les "vieux synthés" ne sont pas systématiquement analogiques : je classe dans cette catégorie tous les synthés monotimbraux, comme le DX7 ou le D50.

LE DEBAT ENREGISTREMENT NUMERIQUE/ENREGISTREMENT ANALOGIQUE

Ca c'est un débat qui fait rages, parmi les plus grands ingénieurs, producteurs et même musiciens. Certains ne jurent que par le numérique, symbole de progrès, d'autres ne veulent pas en entendre parler et lui préfèrent la bande analogique équipée du Dolby SR. Moi je ne sais pas qui a raison, mais en tout cas j'ai entendu des dizaines de disques enregistrés en numérique qui ne sonnaient PAS DU TOUT, pour la simple et bonne raison qu'ils étaient enregistrés par des analphabètes sourds et manchots. Idem pour l'analogique. Il n'y a rien qui m'énerve plus que quelqu'un qui, lorsqu'il regarde un CD, émet un jugement sans l'avoir écouté, uniquement parce qu'il a vu écrit sur la jaquette "AAD" ou "ADD".

Un compact-disc "DDD" NE SONNE PAS SYSTEMATIQUEMENT MIEUX qu'un autre. Tout dépend des gens qui ont fait le disque. Ecoutez, par exemple, le dernier album de Michel Jaquesonne, "Dangerooooooous", qui est un bon exemple de disque "numérique" bien enregistré ; écoutez juste après le dernier Bobby Brown, dont la plupart des morceaux sont de Teddy Riley, lui même producteur de "Dangerous". Même technologie, sans doute des machines similaires, mais pas DU TOUT la même qualité finale ! Je pour- rais citer d'autres exemples, dans d'autres styles de musique...

A mon (modeste) niveau, le débat enregistrement numérique/analogique concerne principalement les types de magnétophones 2, 4 ou 8 pistes. Je peux vous dire qu'un DAT, c'est bien mieux qu'un REVOX, et bien moins cher... Mais qu'un REVOX c'est bien mieux qu'une cassette audio. Idem pour les 8 pistes : un A-DAT, c'est mieux qu'un Fostex, ou pire, qu'un 8 pistes sur cassette audio. Dans le domaine de la HiFi, le numérique semble régner en maître, exception faite des derniers venus, le DCC et le MiniDisk qui ne semblent convaincre personne.

UTILISATEURS DE CUBASE (ANGLAIS)

UTILISATEUR DE CUBASE

                               /\****

                             /    \****

                           /        \****

                         /            \****

                       /                \****

                     /                    \****

                   /     Creative Input     \****

                 /                            \****

               /      1994 Product Catalog      \****

             /                                    \****

            <  ----------------------------------  >****

             \                                    /****

               \   "EVERYTHING FOR THE CUBASE   /****

                 \                            /****

                   \    USER...AND MORE!!"  /****

                     \                    /****

                       \                /****

                         \            /****

                           \        /****

                             \    /****

                               \/****

My name is Geoffrey Ryle, and I am a Cubase evangelist. If you're not using Cubase yet, chances are you will be soon. It is by far the fastest, most productive sequencer ever developed. In my travels I have met all sorts of people using Cubase in virtually every way imaginable. This program is extremely deep, and can be manipulated in so many ways; which is why I've dedicated myself to spreading the gospel through my company Creative Input, and make valuable information available to all Cubase users worldwide.

This catalog is your guide to Cubase-related products, and more! Beginning with The Official Cubase Handbook and its companion, Addendum for the Official Cubase Handbook, you can learn everything you need to know about Cubase. They provide real-world examples of how features can be used, with step-by-step instructions and lots of examples. To keep you up-to-date with the latest news and changes, the Cubasics quarterly newsletter is packed with tips & techniques, product reviews, interviews with industry pros using Cubase, Questions & Answers and Bug Report departments - all designed to keep you on the cutting edge of sequencing technology. January '94 marks our fourth year!

If you use the Atari, check out Satellite Sound Banks - the low-cost way to collect great sounds. Instead of wasting money on RAM cards, you can buy sounds on disk and save big. Then there's QuickCards, the fastest way to look up information about your synthesizer or effects unit. Why read a manual, when these handy reference cards give you all the information you need. We've got Cubase Utility Disks, and accessories like an Atari adapter that adds 16 MIDI channels for under $50!!

If you're a computer musician, you're in excellent company. We're dedicated to bringing you the information you need in the clearest, most concise manner possible. If you know anyone using Cubase who may not be on our mailing list, please give them our number. We look forward to serving your needs.

Happy Sequencing!!

Geoffrey Ryle -- Creative Input

VIDEOS, BOOKS AND PUBLICATIONS

NEW! ** CUBASE FOR VHS (Series One for Windows, Vol. I) ** NEW! This 2-hour instructional video on Cubase for Windows is the first in a series. CUBASE FOR VHS is a series of videos, supporting the different computer platforms Cubase runs on. Series 1 supports WIndows. Each volume in the series focuses on different aspects of the program. Topics include:

* A Basic Introduction to MIDI * Recording Parts

* Arrange Window Functions * Copying & Editing

* Storing Program Changes * The Key Editor

* The Drum Editor * The List Editor

The video is produced by Ubik Music Productions, which plans to release many other videos and other interactive learning guides. $27.95 (Freight: US, $5; Can/Mex, $7; Foreign, $10)

THE OFFICIAL CUBASE HANDBOOK *
The definitive guide to the ultimate sequencer...Cubase. Written for both the Macintosh and Atari platforms, this comprehensive handbook provides tutorials with step-by-step instructions written in plain English, using real-world examples. Designed as a supplement to the Cubase Owner's manual, it takes on the point of view of the User. So rather than merely providing a description of each feature, you are shown exactly how they are used and how to avoid the accompanying pitfalls. Covers everything from basic recording/editing to advanced applications, like performing live or synchronizing to SMPTE. The well- organized table of contents makes it an excellent reference. Covers version 2.1 for Atari; 1.8 for Macintosh. 195 pages.

$29.95 (Freight: US, $3.50; Can/Mex, $6; Foreign, $9.50)

ADDENDUM FOR THE OFFICIAL CUBASE HANDBOOK
A complete introduction to the new versions: 3.01 for Atari, and 2.5 & Cubase Score for Macintosh. Covers all new features in depth, including tutorials on the Score-editing and printing functions, new Logical Editor, Input Transform, Modules, enhanced Arrangement Toolbox, and lots more. Points out pitfalls and helps you overcome or work around common problems. 60 pages.

$12.95 (Freight: US, $3.50; Can/Mex, $6; Foreign, $9.50)

SPECIAL HANDBOOK COMBO OFFER!!
Order both The Official Cubase Handbook and the Addendum for the Official Cubase Handbook together and save $3.00!!

$39.90 (Freight: US, $5; Can/Mex, $9 Foreign, $14)

CUBASE WINDOWS
Are you Using Cubase Windows?

You may have noticed our books specifically support only the Macintosh and Atari versions of Cubase. Fortunately, Cubase operates pretty much the same way on all three computer platforms (Atari, Mac and Windows). This means the Official Cubase Handbook and its Addendum are 95% consistent with how the Windows version of Cubase operates. Although 'Windows-specific' topics are not covered (i.e. MIDI interfaces and their setup), practically everything else in these books will help you get more out of Cubase!! In fact, once you have got Cubase booted-up, you shouldn't notice much difference at all in how you record, arrange and edit your music. Take advantage of our special combo price to get both books, and you'll be ready to start learning to become more productive with this incredible sequencing and compositional tool! Watch future CI catalogs for new Cubase/Windows publications!!

CUBASICS: THE OFFICIAL QUARTERLY NEWSLETTER
for Cubase Users Worldwide

Cubasics features regular articles by top MIDI professionals using Cubase in the studio and in the field. Each issue includes cutting edge sequencing techniques, product news and reviews, power tips, questions and answers, bug report and interviews. And we do it all without any advertising! Unlike some product newsletters that seem to mostly be trying to sell you more gear, Cubasics' uniquely unbiased format guarantees you nothing but the information you need, in a clear and concise manner!

$32/year - 4 issues (Freight: US, free; Can/Mex, $4; Foreign, $10)

CUBASICS: BACK-ISSUE LOG
We've been going strong for over three years. Here's a list of our remaining inventory. Supplies are limited.

Vol. I, #1: IPS, Paul Haslinger, Niche ACM

Vol. I, #2: MIDI Mixer, Hans Zimmer, NAMM

Vol. I, #3: Logical Edit, Steve Kipner, ADAS

Vol. I, #4: Scoring, Jeff Fayman, Interval Editors

Vol. I, #5: Ghosts/Troubleshooting, Paul Bliss, AES

LES LOCAUX DE REPETITION

OU ET COMMENT FAIRE DE LA MUSIQUE

Aidez-Nous!

Aidez-nous à constituer une liste des locaux de repetions en France. Voici une nouvelle liste qui complete celle diffusee dans le numero precedent de Tam-Tam.

Si vous connaissez des locaux non repertories dans ces listes, ou si vous remarquez des erreurs dans l'enumeration suivante, n'hesitez pas à nous envoyez vos infos...

Serge BOUE

Blue Suede Shoes BBS 33-1-53-79-01-44

AQUITAINE

ASSOCIATION LA MUSICALE
(57 25 04 07)

rue du 1er R.A.C.

33500 Libourne

CARLAMUSA
(58 83 10 13)

Chemin de las Passades

64110 Laroin

FLORIDA
(53 47 59 54)

BP 167

Boulevard Carnot

47005 Agen

AUVERGNE

ASSOCE TARTARE
(73 89 65 69)

Chemin du Bout du Monde

63500 Issoire

PERSERV'A'ZIQUE
(73 26 37 11)

Rue d'Aguerre

63000 Clermont Ferrand

BRETAGNE

BALLOON FARM
(99 32 11 11)

19 rue du Noyer

35000 Rennes

CENTRE DE CREATION MUSICALE
(98 43 00 72)

Avancee de la Porte de Landerneau

Place de la Liberte

29200 Brest

FUN HOUSE
(99 33 04 73)

11 rue Malakoff

35000 Rennes

STUDIO TROCK'SON
(98 88 09 94)

c/o MJC Centre Morlaix

7 place du Dossen

29600 Morlaix

CENTRE

STUDIO GAUMONT
(47 41 82 65)

55 rue Leon Gaumont

37100 Tours

CHAMPAGNE ARDENNES

A L'ACCORD PARFAIT
(26 47 33 68)

5 rue Gambetta

51100 Reims

ROCK'HEURES
(26 08 64 00)

2 bis avenue Georges Clemenceau

51100 Reims

FRANCHE COMTE

BASTION
(81 81 31 12)

16 avenue Gaulard

25000 Besancon

MJC DAMPARIS
(84 81 19 71)

Rue des Allies

39500 Damparis

HAUTE NORMANDIE

AHISC
(35 22 70 65)

10 rue Franklin

76600 le Havre

SALLES DU FORT DE TOURNEVILLE
(34 54 57 58)

Fort de Tourneville

Rue du 329eme

76610 leHavre

ILE DE FRANCE

ACI STUDIO MINUS
(45 69 58 51)

9 avenue Alsace Lorraine

94450 Mimeil Brevannes

ART SCENE STUDIO
(42 02 75 00)

38 bis quai de la Marne

75019 Paris

ASSOCIATION K'ROCK NOTES
(39 18 31 15)

19 bis avenue des Sources

78170 la Celle Saint Cloud

DES AIRS DANS LA VILLE
(45 45 71 24)

18 rue de Gergovie

75014 Paris

DOCK 43
(48 51 71 24)

49 bis avenue de la Resistance

93100 Montreuil

HALLE DU ROCK D'EVRY
(69 91 59 81)

c/o San

Bp 62

Place de l'Agora

91002 Evry Cedex

IACP
(40 30 91 95)

15 rue de la Dhuis

75020 Paris

LUNA ROSSA
(45 85 91 23)

91 quai Panhard et Levasseur

75013 Paris

MUSIQUES TANGENTES
(45 34 76 65)

1 ruelle de la Pointe

92310 Sevres

POLYMUSIQUE
(47 21 87 55)

8 rue Sadi Carnot

92000 Nanterre

ROCK SOUND STUDIO
(64 96 05 05)

45 allee Aristide Briand

91100 Corbeil-Essonnes

STUDIO L'ECHELLE
(40 11 04 93)

74 rue Albert Dhalenne

93400 Saint Ouen

TREMPLIN
(46 72 39 74)

3 rue Raspail

94200 Ivry sur Seine

LANGUEDOC ROUSSILLON

CHAPEAU ROUGE
(68 47 36 36)

37 rue Trivalle

11000 Carcassonne

VICTOIRE 2
(67 69 06 88)

Bp 5558

34071 Montpellier Cedex

LIMOUSIN

INFO DIFFUSION ROCK
(55 33 43 11)

c/o la Rocktek

9 rue Jeanty Sarre

MIDI PYRENEES

ART
(62 35 08 74)

79 avenue du Regiment de bigorre

65000 Tarbes

EUROKKA ESPERANTO ROK ASOCIO
(61 81 95 65)

31450 Donneville Cedex

TOTEM
(61 09 77 43)

9 avenue de Toulouse

31240 l'union

PAYS DE LOIRE

ACCORD
(40 74 0252)

Place de la Manufacture

44000 Nantes

CENTRE RENE COUILLAUD
(40 80 57 71)

6 rue de Becques

44230 Saint Sebastien sur Loire

LOCAL ROCK DU SILLON
(40 58 56 59)

BIJ

6 rue Saint Servan

44800 Saint Herblain

TREMPOLINO
(40 46 66 33)

51 boulevard de l'Egalite

44100 Nantes

POITOU

CAISSON
(49 41 85 58)

21 bis rue Cornet

86000 Poitiers

MASC
(46 93 71 12)

BP 67

15 rue Saint Eutrope

17100 Saintes

PROVENCE ALPES COTE D'AZUR

ARENE
(93 96 46 69)

420 Boulevard de la Madeleine

06000 Nice

BACKSTAGE
Allee des Imprimeurs Secteur A

06700 Saint Laurent du Var

FORUM DES JEUNES ET DE LA CULTURE
(42 74 09 19)

Avenue Fernand Leger

13130 Berre l'Etang

SYSTEME FRICHE THEATRE
(91 05 87 70)

41 rue Jobin

13003 Marseille

RHONE ALPES

ASSOCIATION DE MALFAITEURS
(77 37 09 00)

131 rue antoine Durafour

42000 Saint Etienne

BOITE A REPET'
(76 68 61 82)

51 bis rue du 1er Mars 43

69100 Villeurbanne

CCO
(48 93 41 44)

c/o Crossroad Artist

39 rue Georges Courteline

69100 Villeurbanne

LOCAUX ROCK
(75 79 23 50)

94 avenue Maurice Faure

26000 Valence

MJC RILLIEUX
(78 88 94 88)

11 avenue Leclerc

69140 Rilleux le Pape

<< >> Up Title Contents