Lycée Le Rebours





L'ordre du Temple

Deux chevaliers du Temple.

Par Amandine Abecassis, Louise Salom

Introduction

L'ordre du Temple est souvent mal connu. La partie la plus célèbre de son histoire tourne autour des légendes, ( la malédiction ou le trésor secret des templiers). Nous espérons que ce dossier peut aider à combler quelques lacunes sur ce sujet et nous vous laissons le soin de découvrir ses mystères...

Plan :

1- Les premiers pas du Temple

2- L'âge d'or du Temple

3- Une chute brûtale

PARTIE 1: Les premiers pas du Temple

Les origines du Temple

L'ordre du Temple est officiellement né en 1118, à Jérusalem, à la demande du pape Urbain II, qui prêchait une croisade pour délivrer le tombeau du Christ. A l'origine l'ordre était appelé " l'ordre des pauvres chevaliers du christ ". Il ne prendra le nom " d'ordre du Temple " qu'en 1928 car le pape avait installe ses membres dans le temple de Salomon.

Le Temple est un ordre monastico militaire crée par Hugues de Paynes et Geoffroy de St Omer. Ils se mettent au service des pèlerins et se placent sous la protection de Baudouin II.

Les croisades

Les croisades, étaient, à l'origine un pèlerinage en armes destinés à délivrer le St Sépulcre et les lieux saints. Elles étaient placées sous l'autorité de l'église .

La première croisade (1095-1101):

Elle est prêchée pour délivrer le St Sépulcre , elle mène à la prise de Jérusalem (1100) et les états latins d Orients.

La deuxième croisade (1145-1148):

Elle est entreprise à l'initiative du pape et de St Bernard pour reconquérir Edesse (tombée en 1144) et vengée la chrétienté , elle échoua.

La troisième croisade (1188-1192)

elle est prêchée pour reconquérir Jérusalem tombé aux mains de Saladin en 1187. Elle se regroupe autour des trois principaux rois d'occident. Elle aboutit à la prise de Chypre , d'Acre, capitale du second royaume latin ainsi qu'à une trêve avec Saladin.

La quatrième croisade (1202-1204):

Elle est prêchée par le pape Innocent III pour reconquérir Jérusalem, mais elle est déviée vers Constantinople et amène à la création du royaume latin de constantinople.

La cinquième croisade (1217-1221):

Elle est pêchée par le pape Innocent III pour reconquérir Jérusalem, elle s'oriente par la volonté du roi de Jérusalem. Jean de Brienne vers l'Egypte et, après des débuts prometteurs elle échoue complètement.

La sixième croisade (1228-1229)

Elle est dominée par l'empereur Frédéric II, elle amène les négociation et un traité de paix (1229) qui est restitué aux Francs de Jérusalem.

La septième croisade (1248-1254)

Elle est voulue par le roi Louis VI. Elle est exclusivement française, ne dépasse pas l'Egypte ou le roi est capturé et emprisonné pendant 4 ans.

La huitième croisade (1270)

Elle est préparée par Louis IX, elle se limite au siège de Tunis ou la peste décime l'armée et emporte le roi.

Une organisation hiérarchisée

A la tête de l'ordre se trouve le maître au pouvoir limité à l'observance des règles et la nomination des officiers subalternes. Après le maître vient le sénéchal qui le remplace en cas d'absence. Le maréchal dispose de l'autorité militaire le commandeur de la terre et du royaume de Jérusalem est le trésorier de l'ordre et gouverne la première province. Le drapier est responsable de l'habillement et des équipements. Suivent les commandeurs des maisons, les commandeurs des chevaliers. Les sergents (parmi lesquels le sous maréchal et le gonfanonier) puis l'amiral de la flotte des templiers. Suivent encore les casaliers chargés des fermes. Les turcopliers commandes les troupes légères. Les auxiliaires et les frère de médecine, les frère chapelain, gardien de la règle, dépendent directement du St siège.

On distingue trois classes principales:

La première: Les chevaliers habillés en robe blanches et avec une croix pattées rouge assistés par les écuyers.

La deuxième: Les chapelains habillés en robe grise et avec une croix pattées rouge (il gardait souvent une paire de gants)

La troisième: Les sergents, des hommes libres mais non nobles, ils constituaient le gros de la troupe et étaient habillés en robe bruns avec des croix pattées rouge.

Partie 2: l'âge d'or des templiers

Les caractéristiques du Temple

1- Le gonfanon:

C'est l'étendard des templiers. Il est souvent aussi appelé le bosséant (avec des variantes d'écriture). Les couleurs ont des significations très précises. Le blanc symbolise la franchise et la bienveillance envers ses amis. Le noir annonce des guerres terribles pour les ennemis, et le rouge correspond aux gueules.

2- Le sceau des templiers:

On l'appelle sceau de pauvreté car on peut y distinguer en plus de la croix templière, 2 chevaliers sur la même monture, ce qui exprime bien la philosophie templière: L'individu passe après l'ordre. Le voeu de pauvreté a été adopté lors de la création de l'ordre.

3- Les règles du temple:

Les règles étaient très strictes, il existe 3 types de fautes au saint de l'ordre:

-les fautes légères: elles entraînent des privations diverses et des corvées répugnantes.

-les fautes graves: elles sont en général punies par des flagellations sur le dos.

-Les fautes très graves: ( telles que simonie, lâcheté, hérésie, meurtre d'un chrétien, trahison) elles entraînent l'exclusion de l'ordre, c'est à dire se retirer dans une abbaye cistercienne ou être emprisonné à vie ( pour ne pas dévoiler les secrets du Temple.)

LES PREMIERS BANQUIERS

Les templiers deviennent de plus en plus inflents, surtout au niveau monaitaire, ils gèrent les fortunes des plus grands seigneurs et rois de France de Philippe Auguste à Philippe le Bel.

Ils créent le chèque, le système des comptes courants ainsi que les lettres de change. Ces dernières permettent au pèlerin d'utiliser leur argent n'importe où sans prendre le risque de se le faire voler sur le chemin.

Une telle puissance monétaire cause beaucoup de jalousie, d'autant plus que les templiers faisaient de très gros crédits, en particulier à Philippe le Bel, c'est ce qui explique son hostilité particulière à leurs égards.

Les maîtres du Temple

NOMS REGION D'ORIGINE DATES

---------------------------------------------------------------------------------------

Hugues de Payns Champagne (R. De Troyes) 1118-24/05/36

---------------------------------------------------------------------------------------

Robert de Craon Maine (R. De Vitré) 1136-13/01/49

---------------------------------------------------------------------------------------

Evrard des Barres Champagne (R. De Meaux) 1149-1152

---------------------------------------------------------------------------------------

Bernard de Trémelay Franche-Comté 1152-16/08/53

---------------------------------------------------------------------------------------

André de Montbard Bourgogne 1153-17/01/56

---------------------------------------------------------------------------------------

Bertrand de Blanquefort Aquitaine (R.de bordeau) 1156-02/01/69

---------------------------------------------------------------------------------------

Philippe de Naplouse Terre Sainte 1169-1171

---------------------------------------------------------------------------------------

Eudes de St Amand Provence 1171-08/10/79

---------------------------------------------------------------------------------------

Arnaud de Torroja Provence 1180-30/09/84

---------------------------------------------------------------------------------------

Gérard de Ridefort Flandres 1185-04/10/89

---------------------------------------------------------------------------------------

Robert de Sablé Maine 1191-28/09/93

---------------------------------------------------------------------------------------

Gilbert Erail Aragon ou Provence 1193-21/12/00

---------------------------------------------------------------------------------------

Philippe du Plessis Anjou 1201-12/02/09

---------------------------------------------------------------------------------------

Guillaume de Chartres Chartres 1209-25/08/19

---------------------------------------------------------------------------------------

Pierre de Montaigu Aragon ou sud de la France 1219-28/01/32

---------------------------------------------------------------------------------------

Armand de Périgord Périgord 1232-17/10/44

---------------------------------------------------------------------------------------

Richard de Bures Normandie ou Terre Sainte 1245-09/05/47

---------------------------------------------------------------------------------------

Guillaume de Sonnac Rouergue 1247-11/02/50

---------------------------------------------------------------------------------------

Renaud de Vichiers Champagne 1250-20/01/56

---------------------------------------------------------------------------------------

Thomas Bérard Italie ou Angleterre 1256-25/05/73

---------------------------------------------------------------------------------------

Guillaume de Beaujeu Beaujolais 1273-18/05/91

---------------------------------------------------------------------------------------

Thibaud de Gaudin Chartre ou Blois 1291-16/04/93

---------------------------------------------------------------------------------------

Jaques de Molay France-Comté 1293-18/03/14

---------------------------------------------------------------------------------------

Partie 3: Trop d'ennemis, une chute brutale

L'affaiblissement de l'ordre

C'est la fin de l'empire latin d'orient en 1292 qui entraine les templiers dans sa chute. Après une défaite (St Jean d'Acre), les templiers se replient en France, le roi Philippe le Bel voit d'un très mauvais oeil le regroupement du Temple sur ses terres avec qui il entretient des rapports assez tendus: non seulement il lui doit beaucoup d'argent et est à court de crédit, mais il s'est vu refusé l'entrée dans l'ordre.

Clément V , n'était pas réellement un ennemi des templiers mais il était très influençable et sous la pression de Philippe Le Bel, il a contribué à leur chute.

Guillaume de Nogaret était un être mesquin qui était, de plus, un proche conseiller du roi. C'est lui qui a été procureur lors du procès.

Les templiers renégats sont peut être ceux qui ont causes le plus de torts a l'ordre en ébruitant des mensonges et des médisances a propos de certains rituels (sodomie, homosexualité, hérésie et idolâtrie du Baphomet par exemple). Ce sont ces rituels qui ont été utilises comme chefs d'accusation lors de leurs procès.

Le procès

Les templiers ont été victime d'un procès long et douloureux dont voici quelques détails:

On peut dire que le procès s'est déroule de 1307 à 1314.

Le vendredi 13 octobre une partie des templiers est mise en état d'arrestation sans difficulté puisqu'un membre de l'ordre n'avait pas le droit de tuer un chretien. Tout les moyens sont bons pour leur faire avouer les faire reprocher, des tortures de toute sortes sont utilisées et cause la mort de nombreux templiers. Une grande partie d'entre eux n'a pas résiste et à avouer tout ce qu'on leur demandaient.

Le 22 novembre l'ordre de livrer les templiers à la justice est donne par le pape clémente V.

Le 11 mai 1310, 54 templiers sont condamnes a être brûles vifs (accuses de sorcellerie).

Le 3 avril 1312 la bulle " Vox clamantis " dissout officiellement l'ordre et leur bien sont redistribues

Le 18 mars 1314 Jacques de Molay est brûle vif sur l'île au juifs tout en proclamant son innocence.

conclusion

La malédiction

Le 18 mars 1314, Jacques de Molay est brûlé vif à l'île des Juifs ainsi que les 3 derniers chevalier de l'ordre qu'il restait. C'est à ce moment là qu'il proclame la malédiction au pape Clément V, au roi Philippe le Bel:

" soyez maudis, pape Clément, roi Philippe, avant un an, je vous assigne à comparaître devant le tribunal de Dieu! "

Le 20 avril de cette même année, le pape Clément V meurt dans son lit, et le 20 novembre suivant, c'est Philippe le Bel qui meurt d'apoplexie. De plus on dis que la malédiction se portais aussi sur la descendence du roi sur 10 génération...

L'histoire autour de la légende

Malgré les nombreuses découvertes faites sur l'ordre des templiers, de grands mystères subsistent:

- le célèbre trésor des templiers n'a jamais été retrouver malgré des efforts acharnés durant des siècles. On ne sait ni sa nature, ni sa valeur.

- de nombreux chevaliers très riches et puissants (le comte de Champagne qui était 5 fois plus riche que le roi) on tout abandonné (fortune et famille) pour rejoindre un ordre de seulement quelques membres.

- le secret qui était si bien protégé à tel point que les hommes qui étaient exclus de l'ordre devaient vivre isolées jusqu'à la fin de leurs jours. Serait-il possible qu'ils aient découvert, dans le temple de Salomon, un objet saint, puissant, incroyable? Un objet avec tant de pouvoir que l'ordre est devenu du jour au lendemain si intouchable?

Les recherches se poursuivent, mais le mystère reste entier...